Réactions allemandes à l′offensive israélienne | International | DW | 05.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Réactions allemandes à l'offensive israélienne

Alors que l’offensive de l’armée israélienne se poursuit dans la bande de Gaza, les réactions de la classe politique allemande sont mitigées.

default

Après une attaque de l'aviation israélienne sur la ville de Gaza samedi.

Les avis sont partagés au sein du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, y compris dans les rangs de la coalition gouvernementale. Les experts de politique étrangère du parti chrétien-démocrate, la CDU et du parti social-démocrate, le SPD, ont par exemple des vues radicalement opposées sur l'évolution de la situation à Gaza. Le porte-parole des conservateurs pour les questions de politique extérieure, Eckardt von Klaeden, se montre compréhensif envers la position israélienne et juge les appels au cesse-le-feu irréalistes pour l'instant :


« Leur inquiétude est que si un nouveau cessez-le-feu est conclu, l'expérience de l'année dernière se répète : le Hamas pourrait profiter de cette période pour s'armer davantage, avec des roquettes encore plus puissantes. Une telle opération militaire ne serait alors plus possible et le Hamas pourrait tranquillement continuer à œuvrer à son objectif politique, la destruction d'Israël. Et le gouvernement israélien doit empêcher cela, c'est son devoir. »


Israel greift Hamas mit Panzern an

Char israélien dans la bande de Gaza.

A l'inverse, Rolf Mützenich, expert du Proche-Orient au sein du groupe parlementaire social-démocrate, doute du bien fondé de l'offensive de Tsahal :


« Quel est donc le but de cette offensive terrestre ? Même si Israël remporte cette confrontation militaire, va-t-elle vraiment apporter la sécurité ? On a vu au Liban que l'intervention contre le Hezbollah n'a pas affaibli le mouvement, mais que le Hezbollah est ressorti visiblement renforcé du conflit. Et je crains que la même chose ne se passe avec le Hamas. En tous cas, cela ne va pas augmenter la sécurité pour Israël. »


Pour Claudia Roth, leader du parti des Verts, l'intervention israélienne dans la bande de Gaza, l'une des régions les plus densément peuplées au monde, pourrait provoquer une véritable catastrophe humanitaire :


« Le nombre de victimes civiles augmente de jour en jour, le blocus empêche la population de recevoir de la nourriture et des médicaments. C'est la mauvaise stratégie. Je crains que cette offensive au sol ne mène dans une impasse dangereuse, comme nous l'avons déjà vécu lors de la guerre au Liban. »


Israel greift Hamas an Bodentruppen Freies Format

Soldats israéliens à la frontière nord de la bande de Gaza.

Du coté du gouvernement, le ton reste prudent. Selon un des porte-paroles, Ulrich Wilhelm, la chancelière estime que ce sont les tirs de roquettes du Hamas sur Israël qui sont responsables de l'escalade de la situation. Elle juge toutefois qu'un cessez-le-feu doit mettre fin le plus rapidement possible aux souffrances de la population de Gaza.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !