1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Réactions à la mort du cheikh Yassine

Les journaux s’inquiètent aujourd’hui des conséquences de l’assassinat du cheikh Yassine. Tous, reconnaissent que le fondateur du Hamas était loin d’être « un ange de paix », mais tous condamnent aussi cet acte commandité par le gouvernement d’Ariel Sharon : la presse allemande craint une escalade de la violence dans les jours à venir, voire à plus long terme.

default

« Angriff » titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung , « Attaque ». Le gouvernement ordonne la liquidation du cheikh Yassine, l’armée s’exécute, et tue avec plusieurs de ses accompagnateurs. Un acte censé montrer que le gouvernement Sharon ne cèdera pas aux terroristes, pourtant la FAZ y voit l’expression d’un profond désespoir israélien. Seulement voilà, il s’agit là d’un meurtre, qui est donc, par définition, inacceptable, et illégal. Et le journal de se dire qu’un jour ou l’autre, Israël devra bien se demander si ce genre de liquidations anti-terroristes sont dignes d’un état de droit, de la démocratie que le pays prétend être. Pour conclure, la FAZ explique que les amis du gouvernement Sharon se font de plus en plus rares. Elle se demande donc si, puisqu’on peut être quasiment certain que la vengeance des extrémistes frappera la population israélienne dans sa chair, si la politique de l’isolement menée par le gouvernement Sharon est vraiment la plus judicieuse.

La plupart des quotidiens, du General-Anzeiger de Bonn, à Die Welt , en passant par le Kölner Stadtanzeiger , rappellent que le cheikh Yassine n'était pas quelqu'un de très sympathique, mais que cela ne légitime pas les moyens employés pour faire disparaître cet ennemi gênant.

La tageszeitung parle d’ « exécution sommaire ». Quelque soit la victime, il n’en reste pas moins qu’un assassinat reste un crime, même au Proche-Orient, et que Sharon ne sert pas son pays avec ce type de décisions.

La Süddeutsche Zeitung imagine quant à elle les centaines de milliers de Palestiniens qui se rendront, dans les décennies à venir, puiser sur la tombe d’un Ahmed Yassine sanctifié l’énergie de poursuivre un combat encore plus acharné. En fait, ce que la SZ appelle « le véritable calcul » d’Ariel Sharon ne se limite pas à la décapitation du Hamas, pour ne pas le laisser prendre le pouvoir dans la Bande de Gaza en cas de retrait israélien. Non, en réalité, le Hamas et le gouvernement israélien ont besoin l’un de l’autre pour se légitimer. Selon le quotidien munichois, si le Hamas se lance dans des représailles sanglantes, Ariel Sharon se verra conforté dans sa politique expansionniste et qui lui permettra, il l’espère, à terme, annexer la Cisjordanie. Et cette politique expansionniste poussera le Hamas à tuer encore plus de civils israéliens. Et le journal de craindre que les Martyrs d’Al Aqsa, proches du Fatah de Yasser Arafat, se mêlent aussi de venger le cheikh Yassine. Dans ce cas, c’est le chef de l’Autorité palestinienne, assigné à résidence à Ramallah, qui pourrait être l’objet d’une « liquidation ». Un scénario catastrophe pour l’ensemble du monde arabe.

  • Date 23.03.2004
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9iQ
  • Date 23.03.2004
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9iQ
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !