1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Qui est Antonio Guterres, prochain Secrétaire Général de l'ONU?

Antonio Guterres, c'est le nom du prochain Secrétaire Général de l'ONU. Il succédera à Ban Ki-moon, mais qui est Antonio Guterres? Son portrait.

Antonio Manuel de Oliveira Guterres, de son nom complet, est né le 30 avril 1949 à Lisbonne, au Portugal. Ingénieur de formation, Antonio Guterres était à l’origine enseignant. Il entame son parcours politique au sein des mouvements catholiques avant d'entrer au Parti socialiste portugais. A seulement 25 ans, il devient chef de cabinet du secrétaire d'État, chargé de l'Industrie et de l'Énergie.
Elu député en 1976, il a longtemps siégé au Parlement, là ou il s’est fait une réputation de "marteau-piqueur parlant".

Il devient Premier ministre en 1995, le Portugal connaît alors une période d'expansion et de quasi-plein emploi, qui permet à Antonio Guterres de créer le "revenu minimum garanti", une de ses mesures phares.

L’ancien Premier ministre portugais a été le chef de la mission de l’ONU pour les réfugiés durant 10 ans. Il connaît donc très bien la machine onusienne.

 C'est ce qui a prévalu à son élection quasi unanime. Sur les 15 pays membres, Guterres a reçu 13 votes favorables et deux "sans opinion". Il a d'ailleurs été confronté à la plus grande crise des réfugiés qu'à connu le monde, en raison de la guerre civile en Syrie. Dionne Abdoulaye, représentant du HCR à Dakar au Sénégal, salue son travail :  "En tant que secrétaire générale de l'ONU, un de ces mandats, c'est de promouvoir la paix dans le monde, faire en sorte qu'il n'y ai  pas beaucoup de conflits parce que ce sont ces conflits là qui engendrent les réfugiés. Cette expérience qu'il a eue dans la gestion des réfugiés, peut être utile. Il a réussi la prouesse de rassembler sur une même photo les 15 membres permanents du Conseil de Sécurité. Donc, c'est qu'il était présagé qu'avec lui, ca peut, peut être marcher".

Dix candidats étaient en lice pour succéder au Sud-Coréen Ban Ki-moon. Le Portugais était le favori, après avoir terminé en tête des six scrutins préliminaires. Il doit encore être approuvé par l'Assemblée générale de l'ONU, ce qui devrait être une formalité, avant de prendre ses fonctions le 1er janvier.

Le vote de l'assemblée des 197 Etats membres devrait se tenir la semaine prochaine, probablement jeudi.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !