1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Qu'en termes galants...

Si la presse allemande d'aujourd'hui revient abondamment sur l'éventuelle faillite de l'État grec, elle s'intéresse aussi à l'explosion survenue hier dans le centre de retraitement nucléaire de Marcoule en France.

default

Marcoule = Tchernobyl = Fukushima ?

Gros titre de la Tageszeitung, l'incident survenu sur le site de Marcoule et que les autorités françaises veulent appeler « accident industriel » rappelle les dangers du nucléaire civil. Si Paris a annoncé après Fukushima que cette catastrophe ne changerait rien à sa politique, ce n'est pas l'incident d'hier qui y changera quoi que ce soit.

Deutschland Protestaktion gegen Euro-Rettungsschirm

La crise grecque : une crise de l'Euro ou de l'Europe ?


Entre-temps pourtant, même un tel incident sur un site nucléaire contraint les autorités françaises à déclencher l'alerte maximum, lance la Frankfurter Allgemeine Zeitung. L'époque où le nucléaire civil faisait l'unanimité en France est révolue et les Verts ne sont pas les seuls adversaires de cette technologie. Même le parti socialiste français prône la sortie du nucléaire. En termes électoraux du moins, le futur a déjà commencé à Paris.

Aux grands maux les grands remèdes

Les journaux allemands se penchent aussi sur le futur de l'Euro dans la perspective de la crise grecque. La situation est-elle à ce point catastrophique qu'il faille faire feu de tout bois pour que l'on parle de vous ? lance la Süddeutsche Zeitung. Dépourvu de profil politique avéré, le ministre allemand de l'Économie lance à la volée le concept de « défaut de paiement contrôlé », tout en avouant dans la même phrase que ce concept n'existe pas en économie.

Symbolbild Europäische Union

L'Europe manque-t-elle à ce point de souffle ?

Et le voilà en première page des gazettes ! Le patron de la CSU bavaroise, partenaire de coalition d'Angela Merkel, en rajoute une couche et avertit tout de go les Grecs qu'ils doivent quitter l'Union européenne.
Cette crise de l'Euro est une affaire délicate ! rappelle la Frankfurter Rundschau. Les marchés réagissent avec des frayeurs de douairière aux moindre rumeurs et allusions. Les cours s'affolent à la moindre annonce d'un sommet européen. Au lieu d'en tenir compte, le gouvernement allemand parle de faillite de la Grèce. La ministre du Travail évoque avec concupiscence les réserves d'or des pays en difficulté. Et tout cela, publiquement. Mais où va-t-on ?
Au fond, l'Europe a dégénéré pour devenir une communauté tiraillée par les luttes de pouvoir entre pays donateurs et pays bénéficiaires, résume die Welt. La crise grecque n'est que le révélateur de la faillite des gouvernements européens. Il est évident que les dettes d'Athènes seront effacées et que les contribuables allemands perdront plusieurs milliards dans cette affaire. Les sauveteurs de l'Euro devraient enfin passer à l'action. Plus ils attendent et plus l'addition sera salée, conclut le quotidien.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Sébastien Martineau

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !