1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Quels députés pour les Tunisiens d'Allemagne?

Nidaa Tounes a bien failli présenter un fils du président Essebsi, soutenu par les islamistes d'Ennahdha. Un ancien diplomate tunisien déplore l'état de "simili-droit".

Écouter l'audio 05:53

"Moi j'appelle ça du "simili-droit"" (Farhat Othman)

Du 15 au 17 décembre prochains, les Tunisiens d’Allemagne sont appelés à élire leur député, dans le cadre d’une législative partielle. Les candidats avaient jusqu’à hier (dimanche 22) pour déposer  leur dossier. L’opinion publique s’est émue il y a quelques jours d’une annonce selon laquelle le parti au pouvoir, Nidaa Tounes, envisageait de présenter l’un des fils du président, Hafedh Caïd Essebsi, à la députation, avec le soutien des islamistes d’Ennahdha. Pourquoi cet émoi ? Sandrine Blanchard a posé la question au sociologue Farhat Othman, un ancien diplomate tunisien. 

Ecoutez Farhat Othman en cliquant sur la photo. Dans l'interview, il fustige aussi la politique d'immigration imposée par l'Union européenne et la "complicité" des Etats du Sud qui se plient aux exigences des Européens.

Finalement, c’est Fayçal Haj Taïeb, médecin de profession, qui se présentera pour Nidaa Tounes aux législatives partielles, pour représenter les Tunisiens d’Allemagne.
 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !