Quelle stratégie pour l′Afghanistan ? | Vu d′Allemagne | DW | 20.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Quelle stratégie pour l'Afghanistan ?

A la Une des journaux aujourd'hui: la stratégie de l'Otan en Afghanistan, le procès des trois personnes jugées pour le meurtre d'Anna Politkovskaïa et l'avenir du constructeur automobile allemand Opel.

default

Sans troupes supplémentaires, l'Otan ne pourra pas s'imposer en Afghanistan écrit le Tagesspiegel. Il faut que l'Allemagne et l'Europe prennent position. Partagent-t-elles l'analyse selon laquelle l'Otan est en train de perdre la partie et donc qu'il est nécessaire d'envoyer plus de troupes? Si oui alors elles n'ont pas le choix. Il leur faut dépêcher davantage de soldats. Celui ou celle qui répond non en revanche, se doit de proposer une autre alternative. 2009 est une année électorale en Allemagne et évidemment on ne peut pas dire que le sujet Afghanistan soit des plus populaires. Mais, conclut le quotidien, en en restant là, on court le risque de laisser aux Etats-Unis et aux Etats-Unis seuls le choix de la stratégie.

Nato Treffen in Krakau Polen

Photo de famille au sommet de l'Otan, à Cracovie, en Pologne


Die Welt partage cet avis. Personne n'a jamais dit que l'on pouvait régler le problème afghan seulement de manière militaire. Tous les experts sont d'accord: la sécurité et la reconstruction sont les deux composantes essentielles de la stratégie à adopter. Alors, on peut discuter des heures pour savoir quelle est la meilleure façon de mélanger ces deux ingrédients mais il faudrait peut-être penser à agir.

Nato Treffen in Krakau Polen

Le ministre allemand de la Défense Franz Josef Jung. L'Allemagne va envoyer 600 soldats supplémentaires pour assurer la sécurité des Afghans au moment des élections présidentielles en août prochain


Plus critique, la Frankfurter Rundschau, estime que la coalition internationale devrait se concentrer, avec le président afghan Hamid Karzaï, plus sur la reconstruction que sur les moyens militaires. C'est un scandale, selon le quotidien, que Barack Obama n'ait, pour le moment, rien trouvé de mieux que de donner la même réponse que ces prédécesseurs.

Russland Prozess zum Mordfall Anna Politkovskaya

A l'issue du procès, le mystère reste entier: on ne connaît toujours pas l'identité des commenditaires et les motifs du crime


L'acquittement de trois hommes jugés comme complices présumés du meurtre d'Anna Politkovskaïa inspire également de nombreux commentaires aux journaux. La Frankfurter Allgemeine Zeitung rend hommage à la journaliste, devenue célèbre grâce à ses articles courageux sur les violations des droits de l'homme en Tchétchénie. La nonchalance avec laquelle Vladimir Poutine, à l'époque président de la Russie, avait commenté son meurtre restera à jamais gravé dans les mémoires. A l'époque déjà, on pouvait penser que cette affaire ne serait jamais élucidée. Les enquêteurs n'ont apparemment toujours rien trouvé sur les commanditaires et le procès n'est qu'une mascarade.

Buchmesse in Edinburgh - Anna Politkowskaja


Aussi paradoxal que cela puisse être, l'acquittement des trois accusés est une bonne nouvelle, selon le journal local Badische Neueste Nachrichten. La décision des jurés a démontré à quel point le travail du parquet russe avait été mal fait et permet de penser que cette affaire ne sera pas oubliée de si tôt. La pression internationale sur le Kremlin pour que le meurtre de Politkovskaïa soit enfin élucidé va être maintenue. Une condamnation rapide de complices sortis de nulle part aurait été pour les autorités russes la solution la plus confortable et aurait empêché la poursuite de l'enquête. Or, désormais, elle peut et elle doit continuer.

Opel Werk in Bochum Frühschicht

Quel avenir pour la filière allemande de General Motors?


Die Tageszeitung enfin se penche sur le sort des salariés d'Opel, la filière allemande du constructeur automobile General Motors, au bord de la faillite. Si General Motors ne peut se passer d'Opel, Opel en revanche pourrait, au moins pour un temps, se débrouiller seule. Du coup, note le journal, l'idée qui consiste à refaire d'Opel une marques exclusivement européenne a du charme.


default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !