1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Quelle place pour les femmes en Centrafrique?

Il y a 1 an, Catherine Samba Panza devenait la première femme à accéder à la magistrature suprême en Centrafrique. Depuis, le statut des femmes a-t-il changé dans le pays? Occupent-elles plus de postes à responsabilités?

Écouter l'audio 02:06

"Il y a des femmes dans le gouvernement et à la tête de beaucoup d'institutions"

En étant élue présidente de transition de la Centrafrique, Catherine Samba Panza s'assignait la mission de pacifier le pays, restaurer l'autorité de l'Etat, relever l'économie ébranlée et d'enclencher le retour des déplacés chez eux. Autant de tâches à accomplir qui jusque là ne se sont pas concrétisées.

Une femme à la tête du pays, est-ce une autre manière de gouverner? A-t-elle fait évoluer leur statut au sein de la société? À Bangui, les avis divergent, comme vous pouvez l'entendre dans le reportage de Jeff Murphy Barès ci-dessus.

Par ailleurs, dans une conférence de presse ce vendredi, Catherine Samba-Panza a condamné l'enlèvement d'une Française et d'un Centrafricain par les anti-Balaka. "Nous sommes en négociation pour leur faire comprendre qu'ils ne doivent pas durcir leur position" a-t-elle assuré. La présidente s'est aussi exprimée sur la rencontre de Nairobi à laquelle ont participé des leaders anti-balaka et de la Séléka et aussi les anciens chefs d’Etat François Bozize et Michel Djotodia. Mais sans les autorités de transition. Pour Catherine Samba Panza, cette rencontre ne veut rien dire.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !