1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Quelle place pour la religion en Europe?

A Bruxelles depuis quelques années les différentes religions, chrétienne, juive et musulmane dialoguent entre elles. Leurs représentants viennent également de rencontrer les responsables européens au plus haut niveau . Qeul est le sens de cette rencontre?

Rencontre des représentants de l'UE avec des dignitaires des églises

Rencontre des représentants de l'UE avec des dignitaires des églises

La semaine dernière, 20 hauts dignitaires religieux de la foi chrétienne, musulmane et juive étaient invités à Bruxelles pour une rencontre avec les présidents des 3 institutions européennes : Hans Gert Pottering, José Manuel Barroso et Angela Merkel.

Pour la troisième année consécutive, c'est José Manuel Barroso qui a organisé et rendu possible ce dialogue entre les institutions et les représentants religieux. Le thème choisi cette année « Une Europe fondée sur la dignité humaine ».

Notre correspondante Clarisse Sérignat a rencontré Johanna Touzel à Bruxelles. La porte-parole de la COMECE, la Commission des Episcopats de la Communauté européenne revient sur l’utilité et l’importance d’une telle rencontre.

Dans cette édition également:

  • Bruxelles s’apprête á remettre un rapport peu élogieux sur la lutte contre la corruption en Roumanie. Il pourrait même y avoir des sanctions financières. Pendant ce temps la classe politique roumaine s’entre déchire. Le Président Basescu, suspendu en avril par le Parlement, a été largement confirmé à son poste par un référendum populaire. Ileana Taroi de Radio Roumanie Internationale ouvre notre kiosque à journaux.

  • La crise actuelle de l’Europe est sans doute la plus grave jamais vécue » : c’est du moins l’avis exprimé par le professeur Paul Magnette, de l’Université libre de Belgique ainsi que son confrére du CNRS (le Centre National de recherche français) Olivier Costa. Et pour sortir de cette crise, ces deux spécialistes proposent de relancer la construction européenne sur la base de grands projets comme la Justice et les Affaires étrangères. C’est-à-dire deux sujets sur lesquels les Etats sont très peu désireux de céder leurs compétences. Paul Magnette est interrogé par Jean-Michel Bos.