1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Quelle Centrafrique après le coup d'État ?

Le régime du président centrafricain François Bozizé, arrivé au pouvoir par un coup d'État en 2003, a été renversé le 24 mars 2013 par la coalition rebelle Séléka. Notre dossier sur cette crise.

Un marché de Bangui, en décembre 2012 (Photo : SIA KAMBOU/AFP/Getty Images)

Un marché de Bangui, en décembre 2012

Après une première offensive lancée en République centrafricaine en décembre 2012, la coalition de mouvements rebelles Séléka avait accepté de cesser le combat, suite à l'accord de Libreville. Cet accord prévoyait la formation d'un gouvernement d'union nationale, incluant des membres de la Séléka.

Finalement, en mars 2013, affirmant que le pouvoir du président François Bozizé ne respectait pas les conditions de l'accord, la Séléka a repris les armes et renversé le chef de l'État, le 24 mars.

François Bozizé a quitté le pays et l'un des dirigeants du groupe rebelle, Michel Djotodia, s'est auto-proclamé président. Les défis à relever ne sont pas minces pour ce nouveau pouvoir, à commencer par la restauration de la sécurité et la lutte contre la pauvreté. La République centrafricaine, pays enclavé, est aussi l'un des plus pauvres du continent. Les rébellions et putsches à répétition ont rendu l'économie exsangue.

Retrouvez dans ce dossier toutes nos analyses, nos magazines et nos reportages consacrés à cette crise en République centrafricaine.

Mai 2013

Avril 2013

L'Arbre à palabre (Magazine)

Mars 2013

Février 2013

Janvier 2013

L'Afrique en débat (Magazine)

Décembre 2012

Afro-presse

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !