Quel avenir pour l′Europe ? | Europe | DW | 09.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Quel avenir pour l'Europe ?

L'Europe est plus que jamais sous tension. La crise politique en Grèce met en effet l'ensemble de la zone euro en situation d'instabilité. Le 9 mai, on fête néanmoins traditionnellement l'Europe et ses citoyens.

Lors du Conseil Européen de Milan en 1985, il est décidé de célébrer le 9 mai comme Journée de l'Europe

Lors du Conseil Européen de Milan en 1985, il est décidé de célébrer le 9 mai comme "Journée de l'Europe"

Les jeunes étudiants européens apprennent à se connaitre grâce au programme Erasmus

Les jeunes étudiants européens apprennent à se connaitre grâce au programme Erasmus

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le ministre français des Affaires étrangères Robert Schumann lançait un appel à la création d'une Europe unie. Depuis 1986, cette journée est célébrée à travers toute l'Europe par des festivités. Mais cette année on ne peut pas dire que les Européens ont le cœur à la fête. Avec le résultat des élections en Grèce, la crise est revenue brutalement au sommet de l'agenda politique et économique. Les électeurs français ont, eux, demandé une "autre Europe", une Europe qui mette la croissance au cœur de son dispositif et procure des emplois...

Alors y a-t-il encore matière à saluer et commémorer ce projet ? Tout à fait, estime l'eurodéputé allemand Jo Leinen, joint au Parlement européen à Bruxelles : « L'Europe est un projet extraordinaire, historique. Vingt-sept pays désormais travaillent ensemble malgré leurs différences de langue, de culture et de religion. Les Pères et Mères fondateurs seraient certainement satisfaits. Ils le seraient sans doute moins de voir les difficultés non résolues. Mais la Journée de l'Europe permettra peut-être de réfléchir et de prendre un nouveau dynamisme. »

Faire avancer l'Europe

Un grand débat sur l'avenir de l'Europe au Parlement, avec une déclaration du président de cette assemblée, Martin Schultz, et la première pétition européenne enregistrée par la Commission européenne : voilà quelques-uns des points forts pour un renouveau de l'Europe . La "pétition européenne" doit permettre aux simples citoyens de soumettre des propositions de loi à la lointaine et bureaucratique Commission. Le thème de cette première pétition, signée par des citoyens de quelques sept pays : le soutien et le développement des programmes d'échange Erasmus et du service civil, avec comme objectif une meilleure intégration européenne.

Une fois franchie l'obstacle de l'enregistrement il faudra encore trouver un million de signatures, dans un délai de 12 mois. Mais si tout va bien, la Commission sera alors obligée de rédiger une proposition de loi. Lentement mais sûrement, la voix des citoyens se fait entendre dans l'Union européenne. Cela vaut bien une fête.

Auteur : Elisabeth Cadot
Edition : Sébastien Martineau

La rédaction vous recommande