1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Quel avenir pour le Proche-Orient ?

A la Une : la trêve conclue entre Israël et le mouvement radical Hamas par l’intermédiaire de l’Egypte, après une semaine de violences.

Difficile de faire la paix avec des personnes qui considèrent les terroristes comme des héros, écrit la Frankfuter Allgemeine Zeitung. Après l'attentat d'hier à Tel Aviv, le Hamas n'a rien trouvé de mieux à faire que de « féliciter le peuple pour cette action héroïque ». Dans le bus touché se trouvaient des civils. Certes, les actions militaires israéliennes ont aussi fait des victimes civiles dans la bande de Gaza, mais on n'a jamais vu le gouvernement israélien se vanter d'avoir tué des Palestiniens ni la population israélienne danser de joie dans les rues.

Les Palestiniens de la bande de Gaza ont salué la trêve mercredi soir

Les Palestiniens de la bande de Gaza ont salué la trêve mercredi soir

L'attentat sur un bus de Tel Aviv donne une nouvelle dimension au conflit, estime la Neue Osnabrücker Zeitung. En plus de la peur des roquettes, la méfiance vient à présent envenimer la coexistence des peuples en Israël. Cela dit, les commentaires d'hommes politiques extérieurs concernant qui a attaqué qui en premier ou évoquant le droit à l'auto-défense sont complètement déplacés. Ces déclarations reflètent uniquement leurs sympathies, pas la situation sur le terrain. Et les responsables politiques des deux camps doivent aussi cesser les déclarations polémiques et le recours systématique à la violence, qui ne font que susciter encore plus d'agressivité du côté adverse.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s'était entretenue avec le président égyptien Mohamed Morsi

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s'était entretenue avec le président égyptien Mohamed Morsi

Ce nouveau conflit à Gaza a montré à quel point les Etats-Unis ont peu d'influence dans la région, souligne la Süddeutsche Zeitung, et à quel point les options du président Barack Obama sont limitées. De toute façon, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu fait ce qu'il veut.

Pour les Stuttgarter Nachrichten, il est dans l'intérêt des deux camps, au-delà ce cette trêve, de continuer à coopérer avec l'Egypte. Israël a besoin de l'aide du Caire pour faire face à la menace des activistes islamistes dans le Sinaï égyptien. Et ce n'est qu'avec de bonnes relations avec son voisin du sud que le Hamas peut espérer assouplir le blocus israélien. Cela ne suffit pas encore pour permettre à l'Egypte d'amener les deux ennemis à faire la paix, mais cela donne au moins au pays l'autorité nécessaire pour désamorcer les crises. Ce qui est d'autant plus important qu'il n'y a sinon personne d'autre en vue pour assumer ce rôle.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !