1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Quel avenir pour le nucléaire ?

A la Une des journaux aujourd'hui : la situation au Japon, la relance du débat nucléaire en Allemagne et le déploiement des troupes saoudiennes au Bahrein

default

"Avec courage et raison" titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui admire l'attitude calme, réfléchie et soucieuse des Japonais. La crainte d'une catastrophe nucléaire règne dans tout le pays et pourtant pas de trace de panique ou d'hystérie. Le gouvernement parle déjà de reconstruction, l'économie espère un nouveau départ. Pour ce qui est de sa politique énergétique, poursuit le quotidien, le Japon va devoir cependant peser le pour et le contre. Pour Tokyo, l'énergie atomique est importante. Pour le monde économique, elle est essentielle : environ un tiers de l'électricité du Japon provient des centrales nucléaires de ce pays pauvre en matières premières. Il y a fort à parier que le Japon va donc retirer ces 54 centrales nucléaires du réseau, non pas pour les fermer mais pour les perfectionner, les rendre plus sûres avant de les remettre en circuit.

Deutschland Anti-Atomkraft Protest

Manifestation contre le nucléaire à Chemnitz, dans l'est de l'Allemagne

Il est aussi beaucoup question de la politique énergétique de Berlin dans les éditoriaux car, comme le note die Welt, l'onde de choc du tremblement de terre au Japon s'est propagée jusque dans la politique intérieure allemande. Angela Merkel a annoncé un moratoire de trois mois sur l'allongement de la durée de vie des réacteurs atomiques. Une mesure qui permet d'enlever un peu de pression dans les soupapes du débat nucléaire en Allemagne tout en évitant que les conservateurs et les libéraux soient pris pour cible du malaise grandissant sur la question. L'avenir dira si Angela Merkel peut aussi entrer dans l'histoire comme la chancelière de la sortie du nucléaire. Ce qui est sûr, note pour sa par die Tageszeitung, c'est qu'elle ne pourra pas, à l'issue de ces trois mois, claquer des doigts et éteindre le débat autour de la sortie sur le nucléaire. L'opinion publique réagit de manière très sensible à la catastrophe au Japon et ce bien au-delà du seul milieu écologique. Le gouvernement ne pourra plus passer outre.

Bahrain Manama Unruhen

L'opposition réclame des réformes politiques et une véritable monarchie constitutionnelle

Un mot pour finir sur le déploiement des troupes saoudiennes au Bahreïn. La Süddeutsche Zeitung note qu'officiellement, Riyad envoie ses militaires pour aider le roi du Bahreïn à rétablir l'ordre dans son émirat. Pour l'opposition cependant, cela équivaut à une occupation. Il est intéressant de noter à quel point l'attitude de l'Arabie saoudite est différente d'un pays à l'autre : elle veut le départ de Mouammar Kadhafi. Au Bahreïn en revanche, pas question de soutenir l'opposition. L'Arabie saoudite a trop peur d'y laisser des plumes.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Fréjus Quenum

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !