1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Que veut vraiment Vladimir Poutine ?

La situation en Ukraine et le "référendum" d'auto-détermination qui doit se tenir dimanche dans l'est du pays fait ce vendredi encore la Une des journaux. Il est aussi question des élections en Afrique du Sud.

default

Vladimir Poutine a salué la "force du patriotisme" en Russie lors de la parade militaire à Moscou commémorant la victoire de 1945 sur le régime nazi

A moins d'un miracle, écrit die Welt, l'Ukraine va se rétrécir encore un peu plus dimanche. La tentative d'empêcher la tenue du "référendum" dans l'est du pays ayant lamentablement échoué, le gouvernement de Kiev devrait, selon le journal, retirer ses troupes de la région pour éviter que le sang ne coule de nouveau. Parallèlement il faut absolument que les autorités stabilisent le reste du territoire. Concrètement, cela signifie, ne plus permettre à une poignée de radicaux nostalgiques de l'Union soviétique de devenir un mouvement populaire en occupant des mairies.

Jeu serré

Si jamais la majorité des électeurs se prononce effectivement pour l'indépendance des provinces de Donestsk et de Lougansk, situées dans le bassin minier du Donbass, Moscou aura un problème stratégique, estime la Süddeutsche Zeitung. Les derniers sondages prédisent certes une victoire des séparatistes mais sous la pression car la plupart des citoyens appelés aux urnes sont en réalité favorables à l'unité territoriale de l'Ukraine. Contrairement à la Crimée, Vladimir Poutine ne sera pas vu comme un sauveur dans le Donbass. Sans parler des conséquences sur le budget russe. La région n'est plus ce qu'elle était. Investir dans ses infrastructures ou son industrie nécessite des milliards et Moscou ne les a pas.

Quelles sont les options pour une résolution pacifique de la crise, s'interroge die Tageszeitung. Pour le quotidien berlinois il faut d'un côté que l'Union européenne fasse pression sur le gouvernement ukrainien pour qu'il entame un dialogue avec les séparatistes. De l'autre il faut qu'elle exige de la Russie qu'elle fasse davantage jouer son influence sur les séparatistes. Plutôt que de les prier d'annuler leur référendum, il pourrait par exemple l'exiger.

Jacob Zuma, le "Big Man"

La Frankfurter Allgemeine Zeitung enfin s'intéresse à Jacob Zuma, le président sud-africain sortant en passe d'être réélu par le nouveau parlement. Pour le journal, il est par excellence ce genre de "Big Man" dont on préférerait se passer sur le continent. Ce genre de personnalité politique qui met sa personne sur le même plan que son poste. La seule chose qui le préoccupe c'est de rester au pouvoir et comme il a écrasé tous ceux qui le critiquaient au sein de l'ANC, il est certain d'obtenir un nouveau mandat.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !