1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Que signifient les tirs d'essai de missiles nord-coréens ?

La presse allemande revient aujourd’hui sur les tests de missiles effectués par la Corée du Nord. Le régime communiste a procédé hier au tir de sept missiles, dont un d’une portée suffisante pour atteindre le territoire américain d’Alaska. Des essais militaires largement condamnés par la communauté internationale. Les Etats-Unis et le Japon exigent même des sanctions de la part du conseil de sécurité des Nations Unies. Les journaux allemands se demandent quant à eux quelle a bien pu être la motivation de Pyongyang.

default

D’un point de vue technique, ce que la Corée du Nord a lancé dans les airs n’avait pas de quoi faire peur, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung. D’un point de vue politique par contre, le message qu’a lancé Kim Jong Il était dévastateur. C’est à se demander ce que le dirigeant voulait atteindre. Il a certes réussi a attiré l’attention, mais avec cette provocation, il n’a fait que réduire le nombre déjà restreint de ses amis.

La démonstration de force de la Corée du Nord était agressive et ostentatoire, rien de plus, écrit la Süddeutsche Zeitung. Car un test d’une telle envergure n’a aucun sens – ni militairement, ni pour la recherche.

Même chose pour die Welt : Le feu d’artifice nord-coréen a montré aux voisins asiatiques, y compris la république populaire de Chine, que les généraux de Kim Jong Il se soucient bien peu du désarmement, du contrôle des armes et de la mise en place d’un climat de confiance et de sécurité, écrit le journal. Sur le plan militaire, les tirs de missiles ont servi à intimider les voisins, à brusquer Pékin et à provoquer Washington. Mais sur le plan commercial, ils ont servi à faire de la publicité pour la seule chose que la Corée du Nord a à exporter à part des racines de Ginseng : la technologie nucléaire et celle des missiles, pour d’obscurs clients à travers le monde, prêts à payer en liquide.

Les raisons qui motivent la politique nord-coréenne sont quasiment impénétrables, estime la Frankfurter Rundschau. On peut supposer que Kim Jong Il souhaitait voler la vedette au lancement de la navette spatiale Discovery, mais cela n’explique pas grand-chose. Et au bout du compte, au lieu de s’assurer une position de force pour les pourparlers à six sur son programme nucléaire, le dirigeant nord-coréen s’est directement catapulté dans la salle plénière du conseil de sécurité.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !