1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Que se cache-t-il derrière la visite des politiciens français à Abidjan?

En Côte d’Ivoire alors que l’enquête se poursuit suite à l’attaque de Grand-Bassam, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) affirme avoir mené l’attentat en réponse à l'opération antijihadiste de la France au Sahel .

Écouter l'audio 02:00

"Cette visite ne doit pas être seulement un phénomène de mode..." Kahofi SUY

Selon Aqmi l'attaque de Grand-Bassam a été menée par trois hommes dont les nationalités n’ont pas été précisées. Il s’agit de "Hamza al-Fulani, Abdul Rahman al-Fulani, et Abou Adam al-Ansari". Dans la terminologie jihadiste, le nom "al-Ansari" désigne des combattants autochtones et le terme "Fulani" signifie Peuls, une ethnie présente dans une grande partie de l'Afrique de l'Ouest, dont le Burkina Faso. Aqmi a déjà revendiqué les attentats de Bamako (20 morts dont 14 étrangers le 20 novembre 2015) et Ouagadougou (20 morts le 15 janvier), qui avaient visé des lieux fréquentés par les étrangers.

Les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur français, Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve, sont attendus à Abidjan. Mais également l'ancien président Nicolas Sarkozy. Quel regard porter sur ces visites ? Cliquez sur la photo pour écouter l’analyse du journaliste indépendant et bloggeur ivoirien Kahofi SUY.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !