1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Qu'attend l'Europe pour réagir face à la Russie?

La presse revient sur la crise en Ukraine et commente une décision de la justice allemande qui a autorisé mardi pour la première fois plusieurs patients à cultiver du cannabis à des fins thérapeutiques.

Les premiers corps des passagers néerlandais du MH17 ont été rapatriés aux Pays-Bas

Les premiers corps des passagers néerlandais du MH17 ont été rapatriés aux Pays-Bas

La Croix Rouge internationale l'a dit : l'Ukraine est en guerre. La semaine dernière, écrit la Süddeutsche Zeitung, plus de 200 citoyens européens ont perdu la vie dans cette guerre, torpillés en plein vol par un missile anti-aérien. On pourrait penser que c'est là une raison suffisante pour que les ministres européens des Affaires étrangères se décident enfin à agir concrètement contre les coupables. Mais non. Et le journal de citer notamment la France qui s'accroche à la vente d'un navire de guerre à la Russie comme si sa survie en dépendait. Le président François Hollande a certes affirmé que la livraison du deuxième Mistral découlerait de l'attitude de Moscou dans le conflit ukrainien. La livraison du premier, en revanche, est une affaire réglée. Si c'est une blague, elle n'est pas du goût du journal munichois qui estime que le chef de l'État français ridiculise son pays et l'Europe avec.

Die Welt met de son côté en garde contre une escalade inconsidérée des tensions entre la Russie et l'Union européenne. Vu la gravité de la situation, en particulier depuis le crash de l'avion de la Malaysia Airlines, il faut absolument que les différentes parties parviennent de nouveau à communiquer et à s'écouter. Cela vaut pour le chef du Kremlin qui a libéré les forces du ressentiment, du nationalisme et de la violence - des forces dont il aura du mal à redevenir maître. Cela vaut aussi pour ceux qui veulent contraindre Vladimir Poutine à se remettre en mode «coopération ».

Les patients souffrant de cancer, du sida, de l'hépatite C ou de la maladie de Parkinson peuvent soulager leurs douleurs avec du cannabis

Les patients souffrant de cancer, du sida, de l'hépatite C ou de la maladie de Parkinson peuvent soulager leurs douleurs avec du cannabis

Au cas par cas

Le journal local de Cologne, le Kölner Stadt-Anzeiger, revient sur le jugement rendu mardi par le tribunal administratif de la ville. L'affaire, rappelle le journal, opposait des patients gravement malades et l'Institut fédéral du médicament. Les juges ont donné raison aux premiers en les autorisant à cultiver eux-même du cannabis pour se soigner. Pour le quotidien, cela n'a rien à voir avec une quelconque libéralisation de la politique allemande en matière de drogue. Il ne s'agit ni d'un passeport pour l'extase ni de la légalisation d'une drogue jusqu'ici illégale. Il ne s'agit que d'atténuer la douleur de patients atteints de maladies chroniques.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung aurait, elle, préféré que les responsables politiques et les industries pharmaceutiques prennent les devants et développent eux-mêmes des substances actives cannabinoïdes. Cela aurait permis de s'opposer de manière crédible à ceux qui veulent légaliser le cannabis et qui prétendent qu'en fumer est bon pour la santé.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !