1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Quand l'ombre d'Ebola plane sur la Tabaski

Les musulmans du monde entier ont célébré l’Aïd-el-Kébir ou Tabaski ce week-end. Dans plusieurs pays africains, la fête était marquée par les précautions à prendre pour éviter la propagation du virus Ebola.

Les recommendations face à l'épidémie sont à l'ordre du jour dans de nombreux pays africains

Les recommendations face à l'épidémie sont à l'ordre du jour dans de nombreux pays africains

Les célébrations ont été sobres dans les pays africains touchés par l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola, comme la Guinée et la Sierra Leone. En Guinée, toutes les manifestations culturelles, notamment les habituels concerts qui accompagnent la fête, ont été interdites afin de respecter l’état d’urgence sanitaire décrété face à l’épidémie d’Ebola. Le président guinéen, Alpha Condé, a saisi l’occasion de la Tabaski « pour appeler de nouveau l’ensemble des Guinéens à se mobiliser dans le but de mener une lutte coordonnée contre le virus Ebola en vue de le bouter hors du pays ». En Sierra Leone, des rassemblements ont certes eu lieu pour les prières, mais les fidèles ont pris l’habitude de se saluer de loin, sans se serrer la main.

La fête est restée sobre pour les musulmans en Sierra Leone

La fête est restée sobre pour les musulmans en Sierra Leone

Prières et sensibilisation

Dans de nombreuses mosquées des deux pays, les imams ont adressé des prières pour la fin de l’épidémie. Les chefs religieux ont aussi adressé des recommandations aux fidèles pour éviter la propagation du virus : se laver les mains régulièrement, renoncer à consommer de la viande de brousse, limiter les contacts physiques et les grands rassemblements, ne pas toucher les malades ni les corps de personnes décédées. Ces conseils ont aussi été adressés aux fidèles dans les pays voisins, qu’il s’agisse de pays non touchés par l’épidémie, comme par exemple la Côte d’Ivoire, ou encore du Sénégal, où un seul cas a jusqu’à présent été détecté. Après sa prière à la Grande mosquée de Dakar le président sénégalais Macky Sall a rappelé qu’il n’y avait plus de cas d’Ebola dans le pays, mais a exhorté la population à la vigilance face à la menace de l’épidémie.

Les habitants de Guinée, de Sierra Leone et du Liberia n'étaient pas autorisés à se rendre à La Mecque cette année

Les habitants de Guinée, de Sierra Leone et du Liberia n'étaient pas autorisés à se rendre à La Mecque cette année

Pèlerinage interdit

De nombreux musulmans d’Afrique de l’Ouest ont cette année été privé du pèlerinage du Hadj à La Mecque, le plus grand rassemblement musulman au monde. A cause de l’épidémie d’Ebola, l’Arabie saoudite a interdit l'entrée sur son territoire aux ressortissants de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, l’épidémie d’Ebola a fait plus de 3400 morts depuis le mois de mars.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !