1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Quand l'impunité provoque la vengeance ...

Dans l'Est de la République démocratique du Congo face au silence des autorités du pays, des habitants ont créé une milice d'auto-défense dénommée "Raia Mutomboki" pour se protéger contre les rebelles Hutu rwandais FDLR.

Raia Mutomboki aligne des crânes de victimes des FDLR

Raia Mutomboki aligne des crânes de victimes des FDLR

Cela fait déjà dix-huit ans que les rebelles FDLR actifs dans l'Est de la RDC, infligent des massacres aux populations. A Shabunda, les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) ont trouvé refuge depuis 1996. Mais aujourd'hui ces rebelles sont en fuite. Dans de nombreux villages, des congolais ont décidé de se protéger contre les FDLR. Leurs armes : des machettes, des lances et des crochets. La milice est dénommée "Raia Mutomboki", en Français "les hommes en colère qui se vengent". Nduma est son lieu de naissance. A Shabunda, c'est un prêtre, Maurice Sambamba qui en est le Chef :


Maurice Sambamba

Maurice Sambamba

Une hospitalité mal payée
«Nous sommes effectivement en colère. Mais cette colère a une histoire : lorsque les rebelles FDLR sont immigré ici après le génocide dans leur pays le Rwanda, nous les avons accueillis malgré tout comme des frères. Nous leur avons octroyé des terres sur lesquelles ils ont fondé leur communauté. Mais par la suite, ils ont commencé à nous attaquer.»


Les rebelles des FDLR sont réputés comme étant les plus brutaux dans l'Est de la RDC. A Nduma, village situé dans la région de Shabunda, ils ont aussi laissé des traces comme l'explique Samuel Sambamba :


Des habitants du village de Nduma dans l'Est de la RDC

Des habitants du village de Nduma dans l'Est de la RDC

La vengeance comme ultime solution

« Peu après le retrait de l'armée en 2011, ils ont envahi Nduma dans la nuit vers 23H. Ils ont pillé des maisons, tous les habitants se sont enfuits. Le lendemain nous sommes revenus. Mais une semaine plus tard, ils étaient encore là. Ils nous ont arraché nos animaux. En juillet, ils ont réduit notre village en cendres. C'est pour tout cela que nous avons créé Raia Mutomboki. »

D'après un autre leader des "Raia Mutomboki", les autorités congolaises sont restées sourdes aux appels à l'aide lancés par les populations. Se sentant laissées pour compte, celles-ci ont décidé de prendre en charge leur sécurité.

Écouter l'audio 01:58

" Le gouvernement nous a dit : pourquoi vous me dérangez ? libérez-vous ! "

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !