Quand l′Euro de football bouscule les habitudes | Europe | DW | 24.06.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Quand l'Euro de football bouscule les habitudes

Si l'Euro fait le bonheur des supporters allemands, ces derniers sont parfois obligés de chambouler leur quotidien pour pouvoir suivre les moments forts de l'évènement.

Pas facile de suivre l'Euro de football quand on a une famille à gérer

Pas facile de suivre l'Euro de football quand on a une famille à gérer

Depuis la dernière Coupe du Monde de foot qui s'est déroulée chez eux en 2006,

Depuis la Coupe du Monde de foot en 2006, on observe un engouement croissant pour les projections publiques

Depuis la Coupe du Monde de foot en 2006, on observe un engouement croissant pour les projections publiques

les Allemands sont devenus accros aux projections publiques de matchs dans les cafés, les bars, ou devant les grands écrans installés dans les villes. Problème pour les parents : il est difficile d'assister à ces communions sportives avec des enfants, soit parce que le match finit tard ou parce que les petits se lassent vite du jeu. D'où l'idée d'aménager un endroit où les enfants puissent jouer pendant que les grands regardent le foot... L'idée a été mise en pratique au Väterzentrum de Berlin, un club pour les papas dans le quartier de Prenzlauer Berg.

Un reportage de Sophie Grènery.

Devoirs de mémoire et tabous

Aux Pays-Bas, la collaboration fait encore partie des tabous de l'histoire.

Contrairement à la Suède, les Pays-Bas ne sont pas encore revenus sur leur rôle dans la collaboration

Contrairement à la Suède, les Pays-Bas ne sont pas encore revenus sur leur rôle dans la collaboration

Dans ce pays où l'on ne sait toujours pas qui a dénoncé la famille d'Anne Frank, le NIOD (Centre de Documentation historique sur la guerre) est l'une des rares institutions à encore se pencher sur la question de la collaboration.

Joseph Gordillo, petit-fils d'un résistant anti-franquiste tué en 1946 en Andalousie, est retourné au village pour enquêter sur les restes de son grand-père.

Dans cette émission également, la chronique des jeunes européens : à la découverte de Liverpool et Stavanger, les deux capitales européennes de la culture 2008.

Enfin, retrouvez notre rubrique sortir en Europe : l'exposition It's not only rock n'roll baby à Bruxelles, consacrée aux rockeurs plasticiens.

Liens