Quand la France s′enflamme | Vu d′Allemagne | DW | 19.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Quand la France s'enflamme

Les journaux allemands observent avec intérêt et une dose d'inquiétude l'évolution du mouvement contre la réforme des retraites, en France. Mais personne ne s'avance à prédire une issue à cette crise.

default

Des ouvriers d'Arcelor Mittal en grève, jeudi dernier

Il y a des flammes, beaucoup de flammes à la Une des journaux allemands de ce mardi. Des véhicules en feu, des policiers en tenue d'intervention. Et ce titre de la Süddeutsche Zeitung : « Le feu de la colère ». La colère des manifestants en France, qui s'opposent à la réforme des retraites.

Streik in Frankreich

Les jeunes de plus en plus présents dans le mouvement de contestation

« Tous ensemble, tous ensemble, grève générale ! » écrit, en français, la tageszeitung. C'est, à en croire le journal, le slogan le plus populaire des manifestants français. Mais la plupart des syndicats se gardent bien d'appeler à la grève générale, qui pourrait se transformer en épreuve de force politique dans les rues.

Le président Sarkozy veut, à la manière de Margaret Thatcher en Grande-Bretagne, dans les années 1980, désamorcer toute tentative future de résistance contre la casse sociale. Mais sa rigidité face à des syndicats qui étaient prêts à discuter les pousse à l'action. Les dirigeants des centrales syndicales - Chérèque, Thibault et leurs collègues - doivent jouer le tout pour le tout s'ils ne veulent pas perdre toute crédibilité.

EU Sarkozy Brüssel Belgien Roma Frankreich Abschiebung

Le président Nicolas Sarkozy, toujours déterminé à faire passer la réforme des retraites

« Le drame de Sarkozy » titre Die Welt. Le peuple monte sur les barricades. Et il en va de la capacité du gouvernement de centre-droit à s'imposer. Le journal signale que sa correspondante à Paris essaye depuis plusieurs jours de rejoindre Marseille, par le train. Mais la SNCF, la société des chemins de fer, est en grève. La journaliste écrit finalement hier : 14h45, je suis enfin à Marseille. La bonne nouvelle : il y a du vent, ainsi on ne sent pas trop les poubelles dans les rues. Car le ramassage n'est plus effectué depuis une semaine.

Enfin, sous sa photo de Une enflammée, la Frankfurer Allgemeine fait un parallèle entre la Grèce et la France. Et le quotidien prédit un destin à la grecque aux Français, s'ils n'acceptent pas de croire le président Sarkozy, lorsqu'il dit que le système des retraites doit être réformé.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !