1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Protestation dans le secteur pétrolier au Tchad

Le bras de fer entre employés et employeurs des champs pétroliers exploités par des entreprises chinoises se poursuit. Les employés en grève, ont décidé de suspendre leur mouvement pour entamer des négociations.

Les travailleurs du secteur pétrolier espérent obtenir gain de cause par la négociation

Les travailleurs du secteur pétrolier espérent obtenir gain de cause par la négociation

Tout serait parti d'une initiative des employés du secteur pétrolier des régions de Bongor et Moundou d'élire des délégués du personnel. Une initiative qui s'est heurtée au refus de leur direction. Conséquence : les travailleurs ont entamé un mouvement de grève.

Négociations entamées

Actuellement des négociations sont en cours pour un retour à la normale comme l'explique Nagmer Hardé secrétaire général adjoint de la cellule syndicale des travailleurs de la compagnie pétrolière chinoise CNPCI.

« Hier, il y a des négociations qui ont commencé, là nous avons repris le travail. Aujourd'hui il y une équipe qui va descendre sur le terrain pour l'élection des délégués du personnel. Après avoir installé les délégués du personnel nous sortirons le procès verbal et les négociations vont se poursuivre. »

Des revendications précises

Il faut savoir que la grève de ces derniers jours a ralenti le forage de certains puits de pétrole. Si prioritairement, les employés demandent aux employeurs de signer la convention collective des pétroliers, en dehors de l'élection de leurs représentants, c'est aussi l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail et une revalorisation salariale qu'ils réclament.

Ce n'est pas la première fois que le secteur pétrolier tchadien est touché par ce genre de mouvement de contestation. Lors des protestations de ce week-end des heurts ont été signalés sur certains sites, en l'occurrence celui de Koudalwa.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !