1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Promesses

La presse allemande revient sur le résultat des consultations du sommet du G8 qui s'est terminé hier en Irlande du Nord, ainsi que sur la visite officielle aujourd'hui de Barack Obama à Berlin.

En Irlande du Nord, le sommet du G8 n'a accouché que d'une souris sur le dossier de la Syrie

En Irlande du Nord, le sommet du G8 n'a accouché que d'une souris sur le dossier de la Syrie

Une visite importante et pleine de symboles, estime la Süddeutsche Zeitung. Le président américain prononce en effet son discours presque 50 ans après le fameux « Je suis un Berlinois » de John F. Kennedy. De même que Barack Obama incarne le changement aux USA, Angela Merkel, ancienne citoyenne de la RDA, incarne encore l'évolution positive de la nation allemande.

« Mr. Obama, open this gate! », titre en pleine page die tageszeitung, avec une photo des barbelés du camp de Guantanamo.

Obama in Berlin AI Demo

À Berlin aussi, l'on réclame au président américain de tenir les promesses faites pendant sa campagne électorale

Guantanamo, la guerre des drones et les écoutes illégales, tout cela a commencé sous George W. Bush. Désormais, Washington n'a plus d'excuse. Soit Barack Obama tient ses promesses, soit il laisse les choses en l'état. Il devra alors accepter d´être mesuré à l'aune de ces échecs. Ce n'est pas pour rien que la formulation « aurait pu mieux faire » dans les bulletins scolaires est assez catastrophique.

Le quotidien de Berlin revient également dans ses colonnes sur les déclarations du G8 au sujet de la guerre en Syrie.

Un sommet qui fait dire à die Welt : les membres du G8 se sont entendus, avec l'accord de Moscou, sur la mise en place d'un gouvernement de transition. Certes, la question de savoir si Bachar al-Assad y participera ou pas a été soigneusement occultée. La menace de livrer désormais des armes aux rebelles a certainement modifié la donne. Barack Obama a longtemps hésité à franchir ce pas. Le compromis accepté par Moscou est un indice que la détermination américaine est prise au sérieux par le Kremlin.

Obama in Berlin mit Merkel PK

Les relations germano-américaines sont au beau fixe

Un diagnostic que ne partage pas la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La polémique lancée sur le conflit syrien et savoir comment mettre fin à cette guerre a généré une ligne de front internationale que l'on connaît de la Guerre Froide. Les membres du G8 ont voulu mettre fin à cette fracture. Avec pour résultat, entre autres, l'appel à une conférence internationale. Même si cette nouvelle Conférence de Genève a lieu, le régime et les rebelles tenteront tout d'ici là pour conforter ou améliorer leur position. Les déclarations du G8 n'auront donc pas d'effet sur l'évolution militaire de ce conflit, conclut le quotidien de Francfort.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !