1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Promenons-nous avec les Chinois

A la Une des journaux ce lundi : le conflit syrien qui se propage au Liban voisin, la victoire du Bayern Munich en finale de la Ligue des Champions et la visite du nouveau Premier ministre chinois Li Keqiang à Berlin.

default

Le Premier ministre chinois Li Keqiang avec la chancelière Angela Merkel

Angela Merkel parviendra-t-elle à cultiver une relation aussi étroite avec Li Keqiang qu'avec son prédécesseur Wen Jiabao ? Rien n'est moins sûr, estime la Süddeutsche Zeitung. La politique chinoise de la chancelière dépend de la réponse à cette question. Le journal espère qu'Angela Merkel pourra continuer à équilibrer la balance en défendant d'un côté les intérêts économiques de l'Allemagne et en insistant de l'autre sur le respect des droits de l'homme en Chine. Sur le long terme, l'Allemagne ne pourra faire de bonnes affaires que si elle est prise au sérieux et être prise au sérieux c'est défendre ses propres valeurs.

Libanon, Al-Koubbeh, Tripoli Kämpfe Zerstörungen

Les combats à Tripoli dans le nord du Liban ont déjà fait de nombreux dégâts

A propos de la propagation du conflit syrien au Liban, la Frankurter Allgemeine Zeitung revient sur le soutien militaire du Hezbollah au régime syrien. Soutien réaffirmé ce week-end par le chef de l'organisation chiite, Hassan Nasrallah, et qui améliore sensiblement la position de Bachar al-Assad dans les négociations. Alors que Moscou reste encore et toujours un partenaire digne de confiance, que l'Iran et le Hezbollah ne laissent pratiquement aucun doute sur leur fidélité, l'opposition syrienne, elle, est de plus en plus divisée et l'Occident toujours hésitant.

Pour die tageszeitung, le calcul de Hassan Nasrallah est facile à comprendre. Il sait ce que signifierait une défaite de Bachar al Assad pour son propre mouvement. En revanche, il s'avance peut-être un peu vite sur la volonté des Libanais, toutes tendances confondues, de se battre sur leur propre territoire et plus seulement en Syrie.

Du foot pour finir après la finale 100% allemande de la Ligue des champions, samedi, et la victoire du Bayern Munich. Die Welt, entre autres, ne cache ni sa joie ni sa fierté. Au moins dans ce domaine, et contrairement à celui de l'économie, l'Allemagne et ses joueurs sont certains d'être appréciés partout dans le monde. Le match de Londres est bien le signe que certains ressentiments peuvent être surmontés.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !