1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Programmes des Verts et de la CDU-CSU

La campagne électorale bat son plein en Allemagne en vue des législatives anticipées prévues en septembre. Après le SPD de Gerhard Schröder et les libéraux du FDP, c’étaient au tour des Verts et de l’opposition conservatrice, la CDU-CSU, de présenter leur programme respectif pour les élections. Programmes sur lesquels reviennent la plupart des journaux allemands.

Angela Merkel et Edmund Stoiber présentent le programme de l'opposition conservatrice

Angela Merkel et Edmund Stoiber présentent le programme de l'opposition conservatrice

On n’avait pas vu depuis longtemps un candidat oser faire preuve d’autant de clarté et dire haut et fort la vérité, écrit le quotidien économique Handelsblatt. Qu’il s’agisse de l’augmentation des impôts pour la réunification allemande par Helmut Kohl, ou des coupes dans l’état social par Gerhard Schröder, en général les citoyens étaient informés après les élections. Angela Merkel met un point final à cette tradition d’ignorer la réalité pendant la campagne électorale, et c’est une bonne chose.

Même ton dans le journal conservateur die Welt : le programme de la CDU-CSU n’est pas utopique et ne contient pas de grandes promesses, il reflète le sérieux de la situation. Du point de vue politique, il est même plus concluant que ce qu’on pouvait attendre d’un parti aussi hétérogène, avec deux grands objectifs dominants : le marché du travail et la politique de la famille.

Pour la Süddeutsche Zeitung, c’est justement parce que le programme des conservateurs n’est pas révolutionnaire, mais pragmatique et concret, qu’on repère au premier coup d’œil son plus grand défaut : en matière de politique financière, les dirigeants de la CDU-CSU font des promesses qu’ils ne pourront jamais tenir. Ou plutôt, estime le journal de centre gauche, ils ne pourront les tenir que si la conjoncture mondiale vient tout à coup à leur aide et offre à l’Allemagne une croissance économique venue de l’extérieur. Mais avec le prix du pétrole à près de 60 dollars le baril, il serait imprudent d’y croire.

La Tageszeitung se penche quant à elle sur le programme des écologistes. Pour le journal alternatif de gauche, les Verts se sont montrés raisonnables. Même si personne ne s’attend à ce qu’ils puissent mettre en pratique leurs projets, ils ont résisté à la tentation de promettre le paradis aux électeurs.

De même pour la Frankfurter Rundschau, qui juge que le parti a tiré profit de son expérience au gouvernement et a évité de ne parler que de valeurs et pas du tout d’argent. De plus, les Verts ont admis leurs erreurs et mis en branle des changements. Le fait qu’ils mettent emploi et économie en tête de leur programme et relèguent l’écologie à la deuxième place est un signal fort, écrit le journal de centre gauche. Ce qui ne veut pas dire que les Verts trahissent leur politique. Mais qu’ils pensent aussi en termes d’économie.

  • Date 11.07.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dL
  • Date 11.07.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dL
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !