1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Procès de deux policiers pour la mort d'un demandeur d'asile africain

Ouverture ce matin à Dessau, dans l’est de l’Allemagne, d’un procès attendu de longue date : celui de deux policiers allemands impliqués dans la mort d’un demandeur d’asile africain. Il y a deux ans, le Sierra Léonais Oury Jallow était décédé dans sa cellule à la suite d’un incendie. Malgré le déclenchement d’un signal d’alarme à plusieurs reprises, personne ne lui était venu en aide.

La mère d'Oury Jallow vient assister au procès de Dessau avec deux de ses fils.

La mère d'Oury Jallow vient assister au procès de Dessau avec deux de ses fils.

Agé de 21 ans, Oury Jallow avait été arrêté en janvier 2005 en état d’ivresse. Pieds et mains liés dans une cellule, il aurait lui-même mis le feu à son matelas. Bien que l’incendie ait déclenché un signal d’alarme, aucune des personnes présentes dans le commissariat ne lui a porté secours. Aujourd’hui deux policiers, dont les noms n’ont pas été rendus publics, sont traduits devant la justice. Hans-Ulrich M. est poursuivi pour homicide par négligence, pour ne pas avoir confisqué à la victime le briquet qu’elle avait sur elle, il encourt jusqu'à cinq ans de prison. Andreas S., responsable du commissariat au moment des faits, est lui accusé d’avoir ignoré à plusieurs reprises le signal d’alarme. Il risque entre trois et quinze ans de prison. Frank Straube, porte-parole du tribunal de Dessau :

« Le parquet de Dessau reproche à l’accusé d’avoir causé des blessures corporelles ayant entraîné la mort. Il lui impute la responsabilité de la mort d’Oury Jallow pour avoir ignoré le signal d’alarme. »

Le parquet, ainsi que plusieurs experts, estiment que la victime aurait pu survivre si les deux fonctionnaires avaient réagi à temps. Le procureur général de Dessau Folker Bittmann :

« Nous sommes horrifiés, consternés. Quand on pense aux souffrances qu’il a dû endurer quand l’incendie s’est déclenché. Cela n’aurait pas dû se passer comme ça. »

L’affaire Oury Jallow a suscité une grande inquiétude parmi la communauté étrangère de la ville. L’enquête du parquet a en effet traîné en longueur et le procès des deux policiers s’ouvre seulement plus de deux ans après les faits. Ecoutez l’Irakien Razak Minhel, du centre multiculturel de Dessau :

« La décision du tribunal a duré beaucoup trop longtemps : deux ans, cela a déclenché des rumeurs et je trouve que cela n’a pas seulement fait du tort à la justice et à la police, mais à nous aussi. »

Le procès est entouré d'importantes mesures de sécurité, car les forces de l'ordre craignent des manifestations violentes. On attend le jugement d’ici mi-avril.

Ce matin des militants d'organisations de défense des réfugiés se sont regroupés devant le tribunal, pour demander notamment une indemnisation pour la famille de la victime.

  • Date 27.03.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2l2
  • Date 27.03.2007
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2l2