1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Presseschau 18.01.08

Les journaux reviennent sur la « semaine verte » à Berlin, sur les craintes de récessions aux Etats-Unis et sur la visite à Berlin du ministre syrien des affaires étrangères.

La 7ème « semaine verte » vient de commencer à Berlin

La 7ème « semaine verte » vient de commencer à Berlin


La Tageszeitung consacre sa première page à l'ouverture à Berlin du salon de l'agriculture Grüne Woche, la semaine verte. Les agriculteurs allemands n'avaient pas été aussi satisfaits depuis longtemps, écrit le quotidien. La hausse des prix des denrées alimentaires et des subventions élevées expliquent qu'ils se sentent confiants. Mais cette tendance se poursuivra-t-elle en 2008 ? s'interroge la taz. Dans l'Union Européenne, le débat est lancé : on se demande si les agriculteurs doivent continuer à recevoir des subventions.
Peur de la récession, lit-on en Une de die Welt. Les Etat-Unis envisagent de fortes baisses d'impôts. Ce n'est pas sans raison que le thème de l'économie commence à prendre le dessus sur celui de l'Irak dans la campagne électorale. Les signes d'une crise dans le secteur bancaire et immobilier se multiplient. Le pays est encore loin d'avoir cédé à la panique, mais on ressent une nette inquiétude. De plus, le pouvoir d'achat du dollar baisse sur le marché intérieur.
La politique étrangère de Frank-Walter Steinmeier indigne les conservateurs, titre la Süddeutsche Zeitung. La visite hier à Berlin du ministre syrien des affaires étrangères, Walid Mouallem, a révélé des divergences au sein de la grande coalition. Alors que le chef de la diplomatie social-démocrate veut poursuivre les contacts directs avec la Syrie, les chrétiens-démocrates mettent en garde contre des compromis trop importants.
Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la question-clé en ce qui concerne les relations avec les régimes comme celui de la Syrie est la suivante : doit-on user de sanctions et de pressions pour inciter le pays à adopter un cours plus modéré ? Ou plutôt faire des tentatives de rapprochement ? Ou un mélange des deux ? La stratégie d'isolement appliquée par Washington n'est pas vraiment un succès, mais les avances du président français Nicolas Sarkozy n'ont pas non plus été récompensées. Le ministre allemand des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, cherche à dénouer les liens de Damas avec l'Iran. Son objectif est louable, mais on ne peut pas dire qu'il s'en soit beaucoup rapproché. Et en ce qui concerne la reconnaissance de l'indépendance du Liban, la Syrie n'a encore fait aucun geste.
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !