1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Brésil 2014

Première victoire et premières polémiques

Privé de Mario Mandzukic suspendu, les Croates ont livré un match courageux et auraient pu espérer mieux. Les Brésiliens peuvent remercier leur jeune star, Neymar, et… l’arbitre.

default

La première rencontre du Mondial a opposé le Brésil à la Croatie

Une victoire trois buts à un, sur une belle équipe de la Croatie et un milieu Modric-Rakitic qui a tenu toutes ses promesses. Les Croates ont frappé les premiers dès les premières minutes, et un but contre son camp de Marcelo. Grosse douche froide pour les plus de 60 000 spectateurs de l'Arena Corinthians de Sao Paolo qui ont vu tout au long des 90 minutes une équipe brésilienne très poussive. La charnière centrale Thiago Silva-David Luiz s'est montrée notamment beaucoup trop fébrile. Quant à l'attaque, c'est bien simple : l'on n'a pratiquement pas vu ni Hulk, ni Fred. Les Brésiliens s'en sont donc remis à leur star Neymar. Le joueur de 22 ans a égalisé sur un tir de loin, puis transformé un pénalty à la 71ème, avant le coup de grâce porté par Oscar, dans le temps additionnel.

Sur le terrain, un acteur s'est particulièrement illustré. Yuichi Nishimura, l'arbitre japonais qui n'a pas dû passer une très bonne nuit. L'on résume : un pénalty sifflé sur Fred pour une faute inexistante, un coup de coude de Neymar sur Modric qui aurait mérité un peu plus qu'un simple carton jaune, et un but de Perisic refusé sur une obstruction peu évidente. Le sélectionneur croate, Niko Kovac, s'est dit « dégoûté » et a pointé du doigt l'importance d'une victoire du Brésil.... dans un contexte de grondes sociales contre l'organisation de ce mondial.

Une performance arbitrale dont les habitants du nord de la Côte d'Ivoire ont été privés à cause d'une panne de courant. Les villes de Korhogo, de Ferkessedougou, ainsi que Bouaké ont été touchées.

La rédaction vous recommande