1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Première conférence mondiale sur le cacao

1200 acteurs de la filière cacao, industriels, négociants, producteurs venant de 40 Etats sont réunies depuis mardi à Abidjan. Une grande messe pour tenter de relever les défis auxquels la filière doit faire face.

default

Kakaoproduktion in der Elfenbeinküste

Pour la Côte d'Ivoire, ce rendez-vous mondial marque son retour sur la scène internationale. Le pays s'est lancé dans une délicate reconstruction, après une décennie de tourmente ayant abouti à la crise post-électorale de 2010-2011 qui a fait 3.000 morts. Pour la campagne cacaoyère en cours, le régime Ouattara a pris d'importantes mesures pour sécuriser le prix d'achat aux producteurs en mettant en place un prix planché pour le cacao.

Kakaoproduktion in der Elfenbeinküste

La Côte d’Ivoire et le Ghana représentent 60 % de la production mondiale de cacao

Mais c'est une mesure qui ne fait pas que des heureux. Ainsi les acheteurs ne peuvent pas négocier la précieuse fève à moins de 725FCFA/ le KG soit 1Euro 14. Une mesure censée aider les producteurs ivoiriens et enrichir la filière. Mais chez les cultivateurs, on craint que confronté à cette nouvelle pratique, les acheteurs refusent d'appliquer ces tarifs. Une crainte que rejettent les autorités ivoiriennes qui considèrent que ce prix a été choisi avec discernement en fonction des prix mondiaux. Jusqu'ici le prix du cacao coté sur les bourses internationales avait une influence directe sur les conditions de vie des cultivateurs, ce ne sera plus le cas avec le prix garanti affirme le Ministre de l'agriculture

Le cacao en crise

Afrika Elfenbeinküste Kakao Plantage

Les vergers vieillissent et la filière souffre d'un manque d'investissement

Les nombreux déplacements des populations rurales, liés aux multiples crises en Côte d'Ivoire ont eu des conséquences désastreuses sur la production cacaoyère et le pays s'en remettra difficilement comme nous l'explique Georges Tano, Président d'une coopérative agricole dans la région de Soubré dans l'Ouest forestier de la Côte d'Ivoire. "Le secteur cacaoyer a été touché parce qu'il y a des parents qui ont quitté leur champ. Les vrai producteurs ont quitté les champs et ceux qui sont installés ne sont pas les vrais producteurs ce qui fait que la rentabilité a baissé parce que le cacaoyer a besoin d'être nettoyé".

Une grande qualité

Pour le chocolatier Hamed Hamerd, participant à cette première conférence mondiale, le cacao ivoirien est sans pareil malgré tout. "C'est de l'or, vraiment c'est l'un des meilleurs cacaos du monde donc pour nous c'est un produit noble qu'on respect et qu'on travail avec délicatesse". Malgré le vieillissement des vergers et des paysans. Edouard N'guessan directeur général adjoint du conseil café cacao n'hésite pas de vanter les prouesses du cacao ivoirien. "La cote d'ivoire est toujours N° 1 mondiale avec pratiquement 40% de la production mondiale. On reste et on restera encore pendent longtemps 1er producteur mondial de cacao". Pour le gouvernement, garantir un revenu aux producteurs doit permettre de maintenir la qualité des fèves.


default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !