1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Prévisions de croissance revues à la hausse en Allemagne

Optimisme chez les économistes allemands. Le DIW, l’institut allemand pour la recherche économique, a relevé ses prévisions de croissance pour cette année et l’année prochaine. Selon lui, l’Allemagne devrait enregistrer une croissance de son produit intérieur brut de 1,8% en 2004 et de 2,1% en 2005. Un optimisme face auquel les journaux allemands sont mitigés, car pour certains éditorialistes, les meilleures prévisions ne font pas oublier l’important taux de chômage du pays.

default

L’optimisme est en tout cas partagé par le General Anzeiger de Bonn. L’Allemagne n’est pas à l’article de la mort, écrit en effet le journal. Le succès des réformes n’aura pas lieu à court terme. La situation du marché du travail reste certes morose dans un premier temps, mais les prévisions de croissance annoncées par le DIW sont comme une lumière au bout du tunnel. Le chemin est encore long, conclut le quotidien, mais cette nouvelle dose d’optimisme nous permettra de tenir le coup.

Le ton est le même dans le Berliner Morgenpost : il nous aura fallu attendre longtemps la relance économique promise, mais ça y est, elle finit par arriver. Entraînée par la dynamique de la conjoncture mondiale, l’économie allemande se redresse grâce à ses importantes exportations. Pour le journal de Berlin la logique est simple : quand ça va bien pour les autres, ça va bien pour l’Allemagne aussi.

La situation n’est pas si reluisante pour la Neue Osnabrücker Zeitung. C’est frustrant, écrit le quotidien, la croissance reprend et pourtant aucune conséquence ne se fait sentir sur le marché du travail. Car tant qu’il y a des doutes sur la durée de l’essor économique, les entreprises essaient de répondre à des commandes plus élevées avec le même nombre d’employés – qui doivent alors travailler plus. Et pour le grand nombre de chômeurs, conclut le journal d’Osnabrück, cela signifie tout simplement devoir prendre son mal en patience, aussi amer que ce soit.

Enfin pour la Bildzeitung, les choses n’ont pas changé, l’Allemagne est toujours tout en bas dans le hit-parade de l’économie mondiale. Et même l’avancée modeste annoncée par le DIW n’est due qu’aux exportations, c’est-à-dire à la croissance des autres pays. Malheureusement, ce ne sont pas les exportations qui créent plus d’emplois, car l’Allemagne exporte souvent des biens importés qu’elle a simplement assemblés ou transformés. Ce qu’il faudrait, conclut le quotidien, c’est une plus grande demande intérieure et plus d’investissements.

  • Date 07.07.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hK
  • Date 07.07.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hK
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !