1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Pourquoi la Corée du Nord mise-t-elle sur la Chine ?

La Corée du Nord a tiré un nouveau missile qui a survolé le Japon ce vendredi 15 Septembre. Kim Jong-un ignore encore une fois les sanctions internationales, sans doute car il bénéficie toujours du soutien de la Chine.

Écouter l'audio 02:04

"La Chine n'a aucun intérêt à voir s'effondrer le régime nord-coréen" (Antoine Bondaz, chercheur)

La Corée du Nord a tiré un nouveau missile balistique qui a survolé le Japon dans la nuit de jeudi à vendredi. Un nouveau tir en réponse aux sanctions prises par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) ce lundi. Á l'unanimité, après les premiers tirs, et à l'initiative des États-Unis, l'ONU avait interdit les exportations de textile pour la Corée et rèduit son approvisionnement en pétrole et gaz. Mais Kim Jong-un n'a donc pas tardé a montré qu'il n'avait pas peur. "Il joue des rapports de force régionaux, qu'il connait très bien", explique Antoine Bondaz, chercheur spécialiste des deux Corées et de la Chine à la Fondation pour la Recherche stratégique en France

 

La Chine préserve ses intérêts

Pour Antoine Bondaz, les sanctions prises cette semaine ne sont pas suffisantes pour pousser à la dénucléarisation de la Corée du Nord. Il rappelle que la Chine a fait pression pour revoir à la baisse les ambitions des Etats-Unis. "La Chine ne veut pas voir le régime nord-coréen s'effondrer, notamment parce que il y aurait des réfugiés nord-coréens, il faudrait neutraliser les armes du régime", explique-t-il. Et puis si la Corée venait à se réunifier, elle pourrait s'allier avec les Etats-Unis. "Cela renforcerait le complexe d'infériorité de la Chine".  

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !