1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Pour qui sonne le glas...

La presse allemande parle encore d'Opel, de l'impôt de solidarité, mis en place pour financer la réunification allemande, et de la suspension pour dopage de la championne olympique allemande de patinage de vitesse.

default

Une fin de carrière peu glorieuse pour Claudia Pechstein...

Que les choses soient claires, relève la Frankfurter Rundschau. Si le « Soli », comme on surnomme cet impôt en Allemagne, saute, cela n'a rien à voir avec l'Est et l'Ouest. L'aide financière apportée aux nouvelles Régions est versée indépendamment des recettes de cet impôt. À la différence de la TVA ou de l'impôt sur le revenu dont l'utilisation est prescrite, la République fédérale peut utiliser les milliards du « Soli » comme bon lui semble. C'est pour cela d'ailleurs que cet impôt existe encore, car il est plus facile à un gouvernement de maintenir cette taxe que de la supprimer et d'imposer de nouvelles augmentations fiscales dont il devra partager les recettes avec les régions et les communes.

Solidaritätszuschlag laut Gericht verfassungswidrig

Pour la première fois, un tribunal fiscal allemand a jugé anticonstitutionnel l'impôt de solidarité.

La coalition serait bien inspirée de réfléchir sérieusement à la supression du « Soli », estime die Welt. Car les hommes politiques qui attendent que la justice leur montre le chemin avant d'agir font plutôt figure d'opportunistes. Dans quelques années, les nouvelles Régions auront rejoint les moins favorisés des anciens Länder et alors, les aides du pacte de solidarité seront réduites progressivement. Le quotidien aussi revient en première page sur la condamnation pour dopage de Claudia Pechstein.

Radsport Doping Deutschland Test

Désormais, un seul critère anormal dans les analyses antidopage suffira pour affirmer qu'un sportif se dope, même en l'absence de toute preuve directe...

Ce qui fait dire à la Süddeutsche Zeitung : ceci sonne non seulement le glas de la carrière de cette athlète aux cinq médailles olympiques, mais c'est aussi la fin du rêve d'une sixième médaille aux prochains Jeux Olympiques d'Hiver. En outre, la porte est maintenant ouverte à la condamnation pour dopage sur la seule base de résultats d'analyses dépourvus de toute preuve directe de l'utilisation d'un produit dopant. La présomption d'innocence qui devrait aussi valoir dans le monde du sport est ainsi mise hors-jeu. Comme ses confrères, le quotidien de Munich commente aussi l'avenir d'Opel et relève qu'en juin dernier, les Américains voulaient fermer les usines de Bochum et d'Eisenach et qu'aujourd'hui, ces deux sites bénéficient d'un avenir garanti. Comment avoir confiance ?

Opel Europa-Chef Reilly in Rüsselsheim

Le nouveau patron de GM en Europe monte dans une Opel. Un symbole d'espoir ?

On oublie surtout aujourd'hui, insiste la Frankfurter Allgemeine Zeitung, que malgré deux modèles à succès, l'Insignia et la Corsa, Opel est plutôt à la traîne par rapport à ses concurrents. Et si l'on oublie aussi que tout euro dépensé pour Opel est un euro dépensé contre ses concurrents, qui doivent s'imposer sans aides publiques sur le marché international, que l'on se rappelle pourtant que Opel et Vauxhall appartiennent à General Motors et pas aux contribuables britanniques ou allemands.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !