1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Pour ou contre l'intervention au Mali ?

L'Allemagne a annoncé l'envoi de deux avions de transport en soutien de l'intervention militaire au Mali. Une intervention qui divise tellement en Allemagne, que die tageszeitung a choisi de faire un « Pour ou contre ».

Un officier français s'entretient avec un militaire malien, à Bamako, le 15 janvier 2013

Un officier français s'entretient avec un militaire malien, à Bamako, le 15 janvier 2013

POUR. « Écoutez donc enfin le Mali. » C'est le titre de la tribune signée par Katrin Gänsler dans die tageszeitung. Elle est la correspondante du quotidien en Afrique de l'Ouest (et travaille également parfois pour la Deutsche Welle). Il était grand temps que quelqu'un intervienne militairement au Mali, affirme-t-elle. Il était clair dès la mi-2012 que cette option était la seule voie de sortie de crise.

Depuis le début, il n'y a jamais eu les bases nécessaires pour négocier avec les islamistes. De quoi aurait-on discuté ? D'introduire seulement un tout petit peu de charia ? Par exemple, qu'en cas de vol, on ne coupe pas toute la main mais seulement deux doigts ?

CONTRE. Sur la même page, mais cette fois contre l'intervention, une tribune signée Andreas Zumach, correspondant de la taz à Genève. « Combattre les terroristes et les rebelles islamistes », « empêcher la sécession et rétablir l'intégrité territoriale du pays », « faire obstacle au trafic de drogue et à la criminalité organisée »... c'est avec ces objectifs que la France justifie son opération Serval.

Transall Flugzeug Deutschland

Un avion de transport Transall C-160. Deux appareils de ce type vont être fournis par l'Allemagne à la Cédéao

Et ce sont des objectifs similaires qui ont été mis en avant pour presque toutes les interventions militaires depuis la fin de la guerre froide. En Tchétchénie, en Afghanistan, en Somalie, en Irak ou ailleurs. Et pourtant, jamais ces objectifs n'ont été atteints.

À en croire la Süddeutsche Zeitung, il aurait été plus confortable pour François Hollande de laisser le Mali prendre en main son destin. Mais ne rien faire peut aussi avoir des conséquences. Les islamistes auraient sans doute transformé tout le Mali en un État fondamentaliste et de là déstabilisé les pays voisins.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung enfin, la chancelière Angela Merkel partage l'avis de Paris : l'avancée des terroristes islamistes au Mali représente un danger non seulement pour l'Afrique, mais aussi pour l'Europe. S'il en est ainsi, on peut se demander si l'envoi de deux avions Transall, promis par Berlin, est une réponse suffisante à cette menace.

Il est évident que l'intervention en Afghanistan a laissé des traces. Ce long combat contre le terrorisme a été - et continue d'être - sanglant, coûteux et avec des résultats pour le moins ambigus.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !