Poubelle Pacifique | Vu d′Allemagne | DW | 05.04.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Poubelle Pacifique

A la Une des journaux allemands : le Japon et les opérations de déversement de tonnes d'eau radioactive dans le Pacifique, la situation en Libye et la candidature du président américain Barack Obama pour 2012.

default

En face de la centrale, les opérations de déversement en mer de 11.500 tonnes d'eau radioactive se poursuivent

Les ingénieurs de Tepco, l'entreprise qui gère la centrale nucléaire de Fukushima, ont décidé de transformer la mer en une poubelle radioactive car, titre die Tageszeitung, ils ne savent pas quoi faire d'autre. Alors certes, le Pacifique est plus grand et plus profond que n'importe quel autre océan. Certes il a déjà supporté des essais nucléaires sans parler du déversement quotidien de produits toxiques. Et pourtant, cela fait un drôle d'effet de savoir qu'on y répend, de manière préméditée, de l'eau radioactive. Décidément, conclut le journal, la technologie nucléaire n'est peut-être pas la seule technologie à risque mais elle est la plus superflue.

La Süddeutsche Zeitung se penche elle sur la Libye et sur les tractations en cours concernant un possible scénario de transition qui verrait Mouammar Kadhafi se retirer et l'un de ses fils prendre sa place. Un tel scénario ne pourra pas marcher, estime cependant le journal qui rappelle que la révolte est dirigée non seulement contre le père mais aussi contre toute sa famille. Pour le clan Kadhafi, la seule solution envisageable s'appelle l'exil.

US-Wahlen 2008 Barack und seine Familie auf der Wahlparty in Chicago

La famille Obama après l'annonce des résultats en 2008

Dans 18 mois, les Etats-Unis éliront un nouveau président. L'actuel s'est déclaré hier candidat à sa propre succession. Difficile de dire si Barack Obama pourra l'emporter une seconde fois, affirme die Welt. Son fameux « yes we can » a montré ses limites. Il a hérité de deux guerres et a ouvert un troisième front en Libye. Les Américains se font beaucoup de soucis à cause des déficits commercial et budgétaire. Cela dit, poursuit le journal, le camp d'en face n'a pour le moment aucun candidat sérieux à proposer. Or, les présidents américains ne sont pas seulement élus pour leur force mais aussi à cause de la faiblesse de leur adversaire. Même constat du côté de la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui parle de service rendu par les Républicains. Malgré notamment les difficultés économiques que connaissent les Etats-Unis, Barack Obama est le favori, quel que soit le challenger que lui enverra le camp d'en face.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Mireille Dronne

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !