Portrait : M comme... Merseburg | Allemagne | DW | 13.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Portrait : M comme... Merseburg

Merseburg ? Une ville que peu de gens peuvent situer sur une carte. C’est pourtant facile : Merseburg est sur la Saale, il suffit de suivre le cours du fleuve. La ville est également connue pour ses formules magiques.

Merseburg a fait ses adieux définitifs à son passé de ville industrielle enfumée.

Merseburg a fait ses adieux définitifs à son passé de ville industrielle enfumée

Merseburg : aux portes de la vallée de Saale-Unstrut, célèbre pour ses châteaux, ses forts et ses vins… une vraie carte postale. Avec 30 000 habitants, la ville est effectivement romantique, de taille humaine et en plus, c’est un endroit historique. Mais dans son passé récent, elle a fait partie du triangle chimique de Halle-Merseburg-Bitterfeld, avec toutes les conséquences négatives que cela implique.

Il n’a pas toujours été facile de vivre à Merseburg. Il y a encore quelques années, la ville était en permanence entourée d’un épais brouillard de poussière et de fumée, crachées par les cheminées des usines chimiques de Buna et de Leuna. Merseburg avait la réputation d’être l’une des villes les plus sales d’Europe.

Ceci fait désormais partie du passé et la ville peut enfin respirer. Grâce aux lois environnementales, les cheminées ont cessé d’empester l’atmosphère et les particules de charbon se sont envolées. Merseburg peut enfin montrer sa beauté, un peu comme jadis au temps des empereurs et des reines, des ducs et des évêques, bien après que le petit lieu-dit de « Mersiburc civitas » eut été cité pour la première fois, au IXe siècle.

De Luther à Liszt

Les formules magiques de Merseburg datent des IXe et Xe s. et proviennent du monastère de Fulda.

Les formules magiques de Merseburg datent des IXe et Xe s. et proviennent du monastère de Fulda

C’est la cathédrale, construite en 1015 par Henri II, qui illustre le mieux cet héritage historique. Au cours de son histoire presque millénaire, le sanctuaire a vu passer plus de 40 évêques et personnalités célèbres, comme le père de la Réforme, Martin Luther. Aujourd’hui, sa splendeur se reflète dans les 5 700 tuyaux et 81 registres de son orgue romantique, qui ont inspiré au compositeur Franz Liszt quelques unes de ses œuvres les plus réussies.

Situées au sud du Land de Saxe-Anhalt, Merseburg ne se résume pas à son histoire religieuse. La ville tient sa célébrité à une découverte tout à fait païenne : les « Merseburger Zaubersprüche » ou « formules magiques de Merseburg ». Pour résumer, ces deux manuscrits parlent d’une libération face à un ennemi et de la guérison d’un cheval des dieux. Mais c’est surtout dans leur existence en tant que telle que réside leur véritable signification : les formules magiques de Merseburg sont les preuves les plus anciennes de la culture germanique païenne, les seules écrites en vieux haut allemand.

Chimie, charbon, eau

Loin de tous les abracadabras, la région a vu se développer au XXe siècle l’industrie chimique évoquée plus haut. Tout a commencé par une usine d’ammoniaque ; aujourd’hui, les usines de Buna et Leuna entourent la ville de leurs kilomètres de tuyaux étincelants. L’industrie chimique a marqué la région et ses habitants et constitue aujourd’hui encore l’épine dorsale de la vie économique.

Avec ses 19 km carrés, le lac de la vallée de Geisel est le plus vaste lac artificiel d'Allemagne.

Avec ses 19 km carrés, le lac de la vallée de Geisel est le plus vaste lac artificiel d'Allemagne

Pas étonnant, dans ce contexte, que la « Technische Hochschule für Chemie » (Ecole supérieure de Chimie) ait ouvert ses portes en 1954, avant de devenir l’actuelle « Fachhochschule Merseburg » (Institut universitaire spécialisé). Alors que les cheminées des usines chimiques continuent de cracher leurs volutes, le charbon qui fut l’un des fleurons de l’industrie pendant 300 ans n’est, pour sa part, plus exploité car les réserves sont épuisées. Mais l’héritage houiller pourrait être un signe avant-coureur d’un avenir prometteur : les excavations des mines à ciel creusées dans la vallée de Geisel ont été remplies d’eau et forment le lac artificiel le plus vaste d’Allemagne.

Une belle revanche pour les habitants de Merseburg sur le paysage empuanti du passé.

Auteur : Sven Näbrich

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens