1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Portrait : Kiel, capitale mondiale de la voile

La voile et encore la voile, voilà ce que l’on associe à Kiel. Ici, tout au nord de l’Allemagne, la mer occupe une place particulière dans le cœur des habitants de la cité. Un amour qui commence dès le berceau...

Les bateaux à voile de l'université de Kiel ont fière allure.

Les voiliers de l'université de Kiel ont fière allure

Juste après le brevet de natation, le permis voile. Le programme est clair pour les enfants de Kiel. Tel est l’objectif ambitieux de cette cité où tout tourne autour de l’eau. Le centre-ville à lui seul abrite douze ports de plaisance. La voile, c’est un état d’esprit qui baigne toute la ville. A peine arrivé, le vent vous salue. Chaque année, Kiel attire des milliers d’amateurs de voile et voilures venus du monde entier. Une cinquantaine de nations participent à la fameuse « Kieler Woche » (La Semaine de Kiel), la plus grande manifestation de voile du monde. Kiel a la réputation d’être la capitale de la voile.

La « Kieler Förde » partage la ville

Dans l'ouest de Kiel, l'Hôtel de ville et le théâtre de la ville.

Dans l'ouest de Kiel, l'Hôtel de ville et le théâtre de la ville

« Je peux voir l’eau de ma chambre » se réjouit Fabiana, du Brésil, étudiante en construction navale. Certes, ce n’est pas l’Atlantique, mais c’est quand même pas mal. A Kiel on vit avec l’eau et on ne peut pas l’éviter. Car la mer Baltique pénètre loin dans la ville avec un grand bras de mer : la « Kieler Förde » qui partage la ville en deux : le côté est et le côté ouest. C’est à l’ouest que tout se joue, ou presque. On y trouve le centre-ville, la gare principale, les terminaux des ferries, l’Hôtel de ville et les rues commerçantes. Deux à trois établissements d’enseignement supérieur se trouvent aussi à l’ouest : l’Université Christian-Albrecht, la plus grande et la plus ancienne des trois, et la Muthesius-Kunsthochschule (Académie des Art Muthesius). L’Ecole Supérieure de Kiel se trouve sur l’autre rive.

Il était un petit navire… en plein centre-ville

Le ferry Kronprins Harald en provenance d'Oslo se dirige vers le port de Kiel.

Le ferry "Kronprins Harald" en provenance d'Oslo se dirige vers le port de Kiel

A l’extrémité de la Förde on trouve de grands navires : les ferries vers la Scandinavie qui ressemblent à des navires de croisière. Directement visibles depuis la Kaistraße (rue des quais), ils larguent les amarres au cœur de la ville à destination de la Suède ou de la Norvège. Chaque année, 1,5 millions de passagers environ prennent le large et tout autant de Scandinaves débarquent à Kiel pour y faire des emplettes. La plupart viennent du Danemark, de Suède et de Norvège. Ici, la zone piétonne, avec ses commerces et ses enseignes internationales, ressemble à toutes les autres d’Allemagne.

Une petite ville discrète

Si Kiel n’avait pas la Baltique, pas un touriste ou presque ne viendrait s’égarer dans cette ville. En effet, c’est cette vue sur le port depuis le centre qui confère à la ville tout son cachet. Sinon, la capitale du Land de Schleswig-Holstein et ses 230 000 habitants est une ville à dimensions humaines.

Auteur : Janine Albrecht
Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens