1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Portrait : Ilmenau, mélange et continuité

Ilmenau, à la lisière de la Thüringer Wald (Forêt de Thuringe), ville sans grand caractère dans un merveilleux environnement, mise sur l’intelligence, le verre et Goethe.

Ilmenau et les chemins de randonnée environnants attirent chaque année de nombreux touristes.

Ilmenau et les chemins de randonnée environnants attirent chaque année de nombreux touristes

Ilmenau, un nom aux douces consonances. Et de fait, lorsqu’on s’avance dans la vallée de l’Ilm, lorsqu’on franchit montagnes et forêts, on croirait presque entendre les mesures de l’hymne régional de la Thuringe tout au long des multiples chemins de randonnée. Arrivée en bas, la première impression est déjà loin, face à la gare routière, le supermarché et la patinoire. Au-dessus, comme un salut désagréable, un plafond gris qui refuse de s’éclaircir en raison de l’encaissement de la vallée.

Gris, vert et blanc

Nommée réserve de la biosphère par l'UNESCO, la Vessertal en forêt de Thuringe est un paradis pour les amateurs de nature.

Nommée "réserve de la biosphère" par l'UNESCO, la Vessertal près d'Ilmenau est un paradis pour les amateurs de nature

Le premier salut un peu revêche de la ville n’est que l’une de ses facettes, heureusement pas la plus représentative. L’autre, on la trouve en bordure de la cité, là où son caractère urbain se fond peu à peu dans la superbe nature qui s’offre alors au promeneur : vallées et collines romantiques et d’infinis chemins de randonnée. Car c’est vraiment ici que commence la magie de la Forêt de Thuringe.

La ville d’Ilmenau est évoquée officiellement pour la première fois en 1273. En 1341, elle obtient le statut de ville libre. Au début, ses habitants vivaient des mines d’argent et de cuivre, avant que la première agitation industrielle ne s’efface dans la vallée de l’Ilm. C’est avec la deuxième vague industrielle qui ramène l’aisance dans la région qu'Ilmenau devient un site renommé de l’industrie verrière et porcelainière. Aujourd’hui, seul le secteur du verre a réussi à se maintenir, principalement pour la fabrication d’appareils de laboratoire et de thermomètres.

A propos de thermomètre : lorsque le mercure flirte avec le zéro, Ilmenau - tout comme l’ensemble de la Forêt de Thuringe - se transforme en Mecque des sports d’hiver. Débutants ou chevronnés, tous les amateurs de glisse prennent possession des pistes de ski de fond des environs. Ilmenau elle-même s’enorgueillit d’une longue tradition de succès de compétition, avec champions d’Europe et médaillés olympiques.

Technique et poésie

Made for it : c'est le nom de l'installation créee par l'artiste Rainer Weber pour l'université technique d'Ilmenau.

"Made for it" : c'est le nom de l'installation créée par l'artiste Rainer Weber pour l'université technique d'Ilmenau

La ville n’en est pas moins fière de son Université technique. Avec près de 7 000 étudiants pour 26 000 habitants, c’est un atout majeur. Employeur, pépinières d’idées pour les PME ou mention auxiliaire pour le nom de la ville : l’Université technique fait de la ville un site attractif et en augmente la réputation dans le même temps.

N’oublions pas ici un grand nom : Johann Wolfgang von Goethe. Celui que certains qualifient de « Prince des poètes » n’a d’abord rendu visite à Ilmenau que pour des raisons professionnelles, avant que ses environs ne l’envoûtent. Au long de randonnées au travers des forêts et des vallées de la région, le célèbre écrivain a également pris la plume. Il a dédié un poème à la ville, « Ilmenau », un autre au « Kickelhahn » - la montagne d’Ilmenau, pour célébrer les beautés naturelles de la région. Cette œuvre du grand homme a même été gravée sur le mur en planches d’une cabane. Aujourd’hui, la montagne et la cabane font le bonheur des touristes mais à l’école, les enfants apprennent aujourd’hui encore à l’école son poème « Über allen Gipfeln ist Ruh » («Le calme règne au-dessus des sommets »).

Auteur : Sven Näbrich

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens