1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Portrait : Berlin, capitale officielle et officieuse

Berlin est la capitale de l’Allemagne. Non seulement sur le plan officiel, mais aussi pour ce qui concerne l’art, le théâtre et les sorties. Depuis la réunification du pays, la ville se réinvente sans cesse.

La Porte de Brandebourg le 9 novembre 2009 lors des festivités pour les 20 ans de la chute du Mur.

La Porte de Brandebourg le 9 novembre 2009 lors des festivités pour les 20 ans de la chute du Mur

La Porte de Brandebourg, le symbole caractéristique de Berlin, est connu dans le monde entier. Pourtant, la ville est plus que l’un des décors fascinant de la Guerre Froide et de l’Histoire de l’Allemagne : c’est aussi la métropole culturelle du pays.

A la chute du Mur, en 1989, d’immenses espaces libres sont nés au cœur de la ville, donnant ainsi à l’architecture la plus moderne la place d’édifier de nouveaux palais de verre, d’acier et de béton à côté de ses magnifiques monuments historiques. Ce sont justement ce que certains appellent des ruptures architectoniques et le caractère inachevé de la capitale qui en font tout son attrait et attirent tous ceux qui rêvent d’espace pour se développer. 20 ans après la chute du Mur, Berlin accueille en son sein plus de 195 nationalités.

Berlin - la cohabitation des cultures et des styles

Le Festival des Lumières donne des couleurs à l'incontournable avenue berlinoise Unter den Linden.

Le "Festival des Lumières" donne des couleurs à l'incontournable avenue berlinoise "Unter den Linden"

Berlin est aussi multiculturelle que ses habitants ; ici, les cultures et les styles les plus différents se complètent. Le quartier appelé « Mitte » (Cœur) recèle de nombreux bâtiments et curiosités historiques, comme par exemple l’Université Humboldt sur la célèbre avenue « Unter den Linden » (Sous les tilleuls). Tout autour, c’est le Berlin jeune et branché avec ses magasins de design, ses cafés et bars à la mode. La ville est parsemée des instituts des quatre universités de Berlin, dont il émane le parfum de l’univers étudiant et ses multiples artistes, théâtres et projets artistiques libres qui transforment pour ainsi dire la métropole au bord de la Spree en gigantesque expérience artistique.

De nouvelles libertés sur des scènes historiques

En de nombreux endroits pourtant, l’histoire de la ville se révèle et elle se souvient : c’est ici qu’ont gouverné les empereurs d’Allemagne, c’est ici que le national-socialisme a lancé sa croisade inhumaine et meurtrière dans le monde et c’est ici aussi, conséquence de la Seconde Guerre mondiale, que la ville fut partagée entre les quatre puissances alliées. La RDA socialiste, qui a fait de Berlin-Est sa capitale, a érigé en 1961 un mur qui partageait la ville en deux, dans le sillage du Rideau de Fer. La chute du Mur de Berlin en 1989 a eu lieu dans le cadre d’une révolution pacifique. Cette histoire a fait de Berlin au cours des siècles non seulement un superbe décor cinématographique mais aussi le théâtre de nombreux drames d’espionnage.

Un reste du Mur, avec son no man’s land mortel, le Charlottenburger Schloss (Château de Charlotte), mais aussi les « Stolpersteine » (les pavés dorés) qui rappellent devant d’innombrables maison la mémoire des victimes du nazisme, sont tous des témoins de son histoire et font partie de son visage au même titre que les milliers d’étudiants et artistes du monde entier qui viennent ici goûter aux libertés et aux trésors offerts par le nouveau Berlin. Auteur: Karin Kails
Edition: Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens