1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Portrait : Aix-la-Chapelle, l'ouest profond

Aix-la-Chapelle tient son nom de ses sources d’eau chaude. Aujourd’hui encore, la ville la plus à l’ouest de l’Allemagne accueille de nombreux curistes, mais elle est surtout marquée par son université et le tourisme.

La cathédrale d'Aix-la-Chapelle, un chef-d'œuvre de l'architecture

La cathédrale d'Aix-la-Chapelle, un chef-d'œuvre mondial de l'architecture

Avec ses 257.000 habitants, Aix-la-Chapelle est la grande ville la plus à l’ouest de l’Allemagne. La Belgique et les Pays-Bas ne sont qu’à un saut de puce. L’histoire de la ville remonte à l’âge de pierre. Les traces de cette époque ne sont bien sûr plus visibles aujourd’hui, mais l’époque romaine, elle, a laissé quelques souvenirs. La vieille ville d’Aix-la-Chapelle est dominée par de vieux bâtiments, dont certains ont été reconstruits après la Seconde Guerre mondiale. De petites ruelles bordées de maisons tordues, de nombreux cafés et petites boutiques, alternent avec des bâtiments imposants comme l’hôtel de ville ou la cathédrale.

« Ahha » ou « Aqua », aujourd’hui Aachen

La fontaine d'Elise, l'une des sources d'eau chaude de la ville

La fontaine d'Elise, l'une des sources d'eau chaude d'Aix

Le nom de la ville en allemand, Aachen, vient du germanique « ahha » ou du latin « aqua », tous les deux voulant dire « eau ». Ce sont les sources d’eau chaude, que les Francs appréciaient autant que les Romains, qui ont donné son nom à la ville. L’empereur Charlemagne lui-même s’est probablement baigné dans l’une de ces sources curatives et s’est si bien senti à Aix-la-Chapelle qu’il a fait de la ville sa résidence favorite et y a fait bâtir une cathédrale.

Le grand Dom

La cathédrale d’Aix-la-Chapelle, le « Aachener Dom », date de l’époque carolingienne et c’est l’emblème de la ville. Sa particularité, c’est sa coupole octogonale. A l’intérieur, les dorures brillent de mille feux. La cathédrale et son trésor font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le pouce du diable dans la gueule du lion

Pendant la période de construction, on dit que l’argent vint à manquer à Charlemagne. Il fut sauvé par un pacte avec le diable. Celui-ci paya les coûteux travaux et devait en contrepartie obtenir l’âme du premier être vivant qui passerait les portes de la cathédrale achevée. Une fois les travaux terminés, les habitants d’Aix-la-Chapelle chassèrent un loup jusque dans l’édifice. Le diable dut se contenter de cette âme, mais il fut tellement furieux qu’il sortit de la cathédrale en claquant la porte. Son pouce resta coincé dans la poignée de la porte.

Aujourd’hui encore, on peut tâter le pouce du diable dans la poignée du portail principal droit en forme de tête de lion.

En mai 2010, le Prix Charlemagne a été décerné au premier ministre polonais Donald Tusk.

En 2010, le Prix Charlemagne a été décerné au premier ministre polonais Donald Tusk

Hôtel de ville historique

L’hôtel de ville est l’un des bâtiments les plus impressionnants d’Aix-la-Chapelle. Après plusieurs remodelages, il a aujourd’hui un style néogothique.

Une fois par an, la salle historique du couronnement accueille un public international, à l’occasion de la remise du Prix Charlemagne (Karlspreis). Ce prix est décerné depuis 1950 à des personnalités qui ont, comme l’empereur, œuvré à l’unification de l’Europe.

Parmi les lauréats connus, il y a par exemple Angela Merkel, Frère Roger, ou encore l’euro, la monnaie unique européenne.

A l’avant-poste de la technologie

Aix-la-Chapelle n’est pas seulement une ville appréciée des touristes. Elle est également un centre industriel et technologique important pour l’Allemagne. La ville est spécialisée dans le génie mécanique et d’automation, et les technologies du laser et de l’environnement représentent beaucoup pour la région. De nombreuses entreprises, en particulier dans le secteur automobile, travaillent en étroite collaboration avec l’université d’Aix-la-Chapelle, la « Rheinisch-Westfälische Technische Hochschule » (RWTH).

Auteur: Anna Grabowski
Edition: Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens