1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Popole Misenga écrit l'une des plus belles pages de ces Jeux Olympiques

Le judoka congolais, qui concourt sous la bannière des réfugiés, a remporté son premier combat avant de s'incliner au tour suivant.

Originaire du Kivu, Popole Misenga avait fui la seconde guerre du Congo, un conflit au cours duquel il avait perdu notamment sa mère et sa soeur, et s'était réfugié un premier temps à Kinshasa. Grâce au judo, il est parvenu à s'en sortir, devenant même champion de son pays. Un titre qui lui a permis de se rendre aux championnats du monde organisés à Rio, en 2013. Malheureusement pour lui, son entraîneur lui prendra tout son argent et ses papiers, et s'enfuira. Seul, sans moyens, il erre dans les rues de la grande ville avant de tomber sur des personnes qui lui donneront un coup de main et qui le remettront sur les tatamis. Et hier, Popole Misenga est parvenu à gagner sa première confrontation dans la catégorie des 90kg face à l'Indien Avtar Singh avant de s'incliner face au Sud-Coréen Gwak Dong-Han. Mais c'est déjà une très grosse performance qu'a réalisée le Congolais.

Pas de surprises en judo ni en boxe

Pour les autres sportifs africains en revanche, la journée a été un peu plus compliquée. Toujours en judo, toujours dans la catégorie des 90kg, le Béninois Celtus Williams Dossou Yovo a remporté sa première rencontre, avant de s'incliner face au Suédois Marcus Nyman. Quant au Soudanais Izlam Monier Suliman, il s'est fait sortir dès le premier tour.

En boxe, le vétéran kenyan Peter Mungai Warui s'est fait éliminer en quart de finale du tournoi des mi-mouches. En super-légers, le Congolais Dival Forele Malonga Dzalamou s'est fait sortir dès le premier tour par l'Ouzbek Fazliddin Gaibnazarov, tandis que chez les lourds, le Mauricien Kennedy Saint-Pierre s'est fait éliminer en quarts par le Kazakh Vassiliy Levit.

Trois médailles de bronze pour l'Afrique

Néanmoins, la journée a été bonne pour le continent africain, qui compte trois nouvelles médailles. Trois médailles de bronze, qui sont l'oeuvre de la Tunisienne Ines Boubakri en fleuret et des Egyptiens Sarah Ahmed et Mohamed Mahmoud en haltérophilie.

Sinon, dans les sports collectifs, nouveau revers pour les Sénégalaises en basketball. Une défaite 68-58 face au Canada. En handball, défaite logique des Angolaises face aux Norvégiennes, championnes olympiques en titre, 30 à 20. En volleyball, les Camerounaises ont été battues 3 sets à 0 par les Russes, et sont quasiment éliminées.

Seule l'Afrique du Sud en rugby à 7 a surnagé. Les Blitzboks ont battu l'Australie 22 à 5 et se qualifient pour les demi-finales. Ils affronteront l'Angleterre ce soir.

Le Brésil et l'Allemagne en quarts de finale du tournoi de football

Enfin, en football, chez les hommes, après deux 0-0 tout tristes, le Brésil s'est réveillé a battu le Danemark 4-0 et se qualifie ainsi pour les quarts de finale. De son côté, l'Allemagne devait s'imposer par 5 buts d'écart face aux Fidji pour s'éviter une mauvaise surprise en cas de match nul entre la Corée du Sud et le Mexique. Et bien les Allemands se sont imposés 10-0, et finissent deuxièmes, puisque la Corée du Sud a battu le Mexique 1-0.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !