Politique sous influence | Europe | DW | 08.05.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Politique sous influence

Ils sont plutôt dans l’ombre. On ne les connait pas . Et pourtant ils ont du pouvoir. Peut-être même trop. Dans cette émission pleins feux sur les lobbies, mais aussi sur l'actualité européenne

default

Plus de transparence dans la prise de décision à Bruxelles: une demande accrue

Retour sur l'actualité de Bruxelles:

L'Euro a dix ans...

Une monnaie unique plutôt mal aimée et qui a pourtant amené de nombreux avantages aux pays membres, ne serait-ce que la stabilité financière. Mais le commissaire européen Joaquin Almunia a d’ailleurs appelé les Etats de la zone Euro á « plus de coordination et de dialogue » pour renforcer le rôle de la zône euro.

2 Euro Gedenkmünzen, Slovenien

La pièce commémorative de deux Euros

Par exemple en obtenant un siége au sein d’institutions internationales comme le FMI (le Fonds Monétaire International). Le secrétaire d’Etat français aux affaires européenne Jean-Pierre Jouyet a d’ailleurs plaidé pour une « diplomatie de l’euro ». Quant aux citoyens européens ils ont choisi l’effigie d’un homme préhistorique pour illustrer la pièces de eux euros qui marquera justement les dix ans du lancement de la monnaie unique.

Feu vert pour l'Euro en Slovaquie

De leur côté les Slovaques – et cela reflète bien les ambiguïtés autour de l’Euro – ont salué sans champagne le feu vert de Bruxelles á leur intégration à la Zône Euro pour 2009. 56% des citoyens jugent ce changement de monnaie « désavantageux ». Ils craignent une augmentation des prix. Changement de cap Jean-michel avec l’Italie, l’Italie qui il faut malheureusement le dire est devenue un peu ces temps-ci le mauvais élève de l’Europe et se retrouve en ligne de mire de la commission

L'italie devant la Cour européenne de justice

Bruxelles a saisi la Cour européenne de Justice pour obliger les autorités italiennes à s’occuper du problème des déchets dans la région de Naples. Silvio Berlusconi en a fait une de ses priorités de campagne. Alors pourquoi cette saisine de la Cour de Justice ? Et bien parce que la Commission se méfie des engagements souscrits par les autorités italiennes. Jusqu’à aujourd’hui plusieurs plans d’actions pour la gestion des déchets ont été proposés, mais ils n’ont jamais été mis en place…

Traité de Lisbonne: deux ratifications supplémentaires

La Lituanie et la Lettonie viennent de ratifier á leur tour le Traité de Lisbonne. L’Irlande est le seul pays parmi les 27 á mettre du suspense dans cette procédure : un référendum y sera en effet organisé le 12 juin prochain. Une victoire du « non » pourrait bloquer l’entrée en vigueur du Traité prévue au 1er janvier 2009.

Europe concréte

Le Parlement européen vient de voter un rapport sur les lobbies à Bruxelles. Un rapport qui préconise l’établissement d’un registre obligatoire des quelques 15 000 lobbyistes qui travaillent auprès des institutions européennes. Un effort manifeste pour plus de transparence

Manager unterhalten sich vor einem modernen Bürohaus

Expertise ou pression: la frontière est ténue

. Mais aujourd’hui les lobbies – les groupes d’influence -se manifestent souvent sous des apparences respectables voire même scientifiques : il ne s’agit plus seulement de cabinets de juristes ou de spécialistes qui défendent les intérêts de grands groupes industriels mais d’instituts de recherches et d’analyses chargés de faire avancer la réflexion politique sur l’Europe, les fameux « think tanks ». Des institutions souvent très honorables mais qui sont en général financées par des entreprises ou même des gouvernements. C’est un reportage à Bruxelles de Clarisse Serignat.

C’est un rapport de la Cour des Comptes fédérale qui a mis le feu aux poudres en Allemagne. Entre 2004 et 2006, une centaine de lobbyistes ont travaillé directement au sein des ministères. Des travailleurs externes issus d’associations, du monde syndical mais aussi d’entreprises privées.

Holzer

Dieter Holzer quitte la commission d'enquête du Bundestag. Un lobbyist qui a défrayé la chronique á l'époque du chancelier Helmut Kohl. Il était impliqué dans l'affaire de pots de vin à Elf Aquitaine.

Une période au cours de laquelle certains de ces lobbyistes auraient selon ce rapport participé directement à l’élaboration de projets de lois.

Un reportage de Julien Mechaussie de la Deutsche Welle.

La rédaction vous recommande