Polémique autour de la prime à la casse | Vu d′Allemagne | DW | 09.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Polémique autour de la prime à la casse

Cinq milliards d'euros supplémentaires pour la prime à la casse, cette mesure destinée à lutter contre la crise du secteur automobile mais que beaucoup considèrent désormais comme une mesure purement électorale.

default

Qui donc aurait pu s'opposer à l'élargissement de la prime à la casse sans craindre de ruiner ses chances ou celles de son parti aux élections législatives à venir, s'interroge die Welt. Le gouvernement est devenu prisonnier de son propre bienfait. Et alors que le ministre des Finances devait se frapper la tête contre les murs dans son for intérieur, que le ministre de l'Economie se noyait dans ses dilemmes et que celui de l'Environnement regrettait silencieusement que la lutte contre la crise passe avant toute préoccupation écologique, personne, non personne, n'était ouvertement prêt à déclencher la colère des masses en jouant les trouble fêtes.

BdT Umweltprämie Abwrackpraemie für alte Autos


La Süddeutsche Zeitung s'emporte elle aussi contre la grande coalition qu'elle croit désormais capable de tout et de n'importe quoi. Cette prime lui permet de gagner du temps. Ce qu'elle veut avant tout, c'est arriver jusqu'à l'été sans être obligé de décevoir le citoyen. Mais une fois que le 27 septembre, date du scrutin, sera passé, les tirelires vont se vider, les ventes automobiles vont réellement chuter et chaque problème que l'on s'efforce de cacher aujourd'hui réapparaîtra massivement. Les périodes électorales ont toujours rendu les hommes politiques aveugles. Mais on aura rarement vu une manoeuvre aussi culottée que celle-ci. Est-ce que quelqu'un réfléchit à la perte de crédibilité que va connaitre l'Etat une fois que les citoyens se seront rendus compte que tout cela n'est fait que pour les tranquiliser et les embobiner jusqu'au jour de l'élection? La prime à la casse est représentative d'une grande coalition lâche et sans imagination, une grande coalition qui jadis avait pourtant promis de régler les grands problèmes.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung ajoute que si personne chez les hommes politiques ne voit plus l'utilité de faire des économies et le bienfait de baisser les impôts, au moins ces cinq milliards d'euros auraient-ils pu servir à autre chose qu'au secteur automobile. Un exemple ? Pour assurer son avenir, l'Allemagne a-t-elle davantage besoin de voiturettes ou d'un système éducatif de première qualité?





default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !