1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Plus d'engagement de la Bundeswehr

Les journaux allemands commentent la prise de position de la présidente du parti des Verts, Katrin Göring-Eckardt qui prône un engagement plus accru de l'Allemagne dans la résolution des crises dans le monde.

Les mots de la présidente du parti des Verts en Allemagne ont de quoi étonner note die tageszeitung. Katrin Göring-Eckardt, a déclaré que dans le cadre d'un mandat de l'ONU, l'Allemagne devrait également envoyer des troupes au sol. Une prise de position qui montre la volonté d'assumer une responsabilité. Mais la Taz souligne qu'un accord au Conseil de Sécurité sur l'envoi des troupes au sol est si improbable que l'on peut bien se permettre de tenir des engagements verbaux sans trop de risques.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung commente l'annulation du Forum germano -russe qui devait se tenir fin octobre organisé par le dialogue de Saint-Pétersbourg. Il s'agit d'une structure de réflexion qui existe depuis plus de dix ans, soutenue par les gouvernements allemand et russe et destinée à être le pendant civil des consultations intergouvernementales.

Le dialogue de Saint- Pétersbourg s'est tenu l'an dernier à Leipiz

Le dialogue de Saint- Pétersbourg s'est tenu l'an dernier à Leipiz

Mais pour la Faz, ce forum germano-russe est une farce. Les participants russes sont tous des proches du régime de Moscou. Le dialogue est une bonne chose surtout en cette période de troubles politiques estime le journal mais le dialogue n'a d'intérêt que lorsque les parties sont honnêtes et pas si un objectif de propagande se profile en-dessous.

La Süddeutsche Zeitung voit dans l'annulation de ce forum une petite gifle symbolique dans les relations germano-russes. Le dialogue est important biensûr mais la société civile russe et allemande ont régulièrement mené des réflexions ensemble et cela n'a jamais rien changé. Le dialogue de Saint-Pétersbourg n'a jamais été une voix de poids.

Die Welt critique le refus d'Ankara de participer aux frappes contre les djihadistes de "l'Etat Islamique". Le sort des Kurdes à la frontière turco-syrienne dans la ville de Kobané laisse Erdogan indifférent constate le journal. Le président turc prouve qu'il ne voit pas d'intérêt à défendre l'intégrité d'un pays même pour sauver des vies. Qui souhaiterait l'adhésion à l'UE d'un pays qui ne partage pas les mêmes valeurs, se demande le journal.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !