1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Plus de charbon allemand en 2018?

Après des mois de tractations sur l’avenir des houillères allemandes, les représentants de l’Etat fédéral et des Länder – les états régionaux- sont parvenus à un compromis.

default

Les mines de charbon qui sont en Allemagne fortement subventionnées, seront progressivement fermées jusqu'à un arrêt total prévu d'ici 2018, selon les termes d'un accord obtenu dimanche dans la soirée. C’est la fin de toute une époque. Si l'on arrêtait vraiment l’exploitation des huit dernières houillères allemandes en 2018, l’histoire plus que centenaire de l’industrie minière allemande serait définitivement reléguée au passé. Les descendants de plusieurs générations de « gueules noires » qui ont marqué et qui marquent encore la vie socio-culturelle des bassins de la Ruhr et de la Sarre, dans l’ouest du pays devraient alors se recycler. Même le SPD, le parti social démocrate - défenseur traditionnel des mineurs- a abandonné sa résistance et accepte l’idée d’une fermeture des mines. Des mines qui coûtent chaque année quelques 2,5 milliards d’euros de subventions aux autorités régionales et fédérales. A Berlin, le Vice Chancelier social-démocrate Frank Müntefering a déclaré :

Bon, je dis qu’un compromis est possible si nous tenons compte des aspects sociaux, c’est à dire sans licenciements jusqu’en 2018. Et en 2012, nous devrions alors décider de ce que l’on fait après 2018. Y aura - t - il encore une exploitation minière oui ou non ?... on ne doit pas en décider maintenant, on peut le faire en 2012…

Lueur d’espoir donc pour les mineurs allemands, - on en en compte aujourd’hui encore près de 37.000- puisque on ne prendra la décision ferme et définitive qu’ en 2012. Et puis il est possible qu’en cas de crise énergétique grave, on doive faire appel un jour à la houille allemande. Le ministre de l’Economie, le chrétien-démocrate conservateur Michael Glos a ainsi déclaré :

« En cas de crise énergétique inattendue, l’exploitation des mines allemandes pourrait redevenir une nécessité, et alors on devrait pouvoir à ce moment là être à même de reprendre la production de houille allemande."

L'accord trouvé à Berlin permettrait d’investir l’argent des aides publiques versé jusqu’ici à l'industrie minière dans d’autres secteurs plus prometteurs. De l’argent qui pourrait permettre aussi le nettoyage et la restructuration des sites, et le versement des retraites aux anciens mineurs… En 2006, l'industrie minière allemande a produit environ 21 millions de tonnes de charbon...Or, le prix d’une tonne de charbon importée d’Australie coûte moins cher qu’une tonne produite en Allemagne…

  • Date 29.01.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2lR
  • Date 29.01.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2lR