1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Plus de 2000 éditeurs au Salon du livre de Leipzig

Coup d’envoi du Salon du livre de Leipzig (du 16 au 19 mars) où l’on attend 100 000 visiteurs. L’occasion de faire le point sur la jeune génération des auteurs allemands qui connaît depuis peu un succès international.

Coup d'envoi du Salon du livre de Leipzig

Coup d'envoi du Salon du livre de Leipzig

C’est une petite révolution qui est en train de se passer dans le domaine de la littérature. Les auteurs allemands sont de nouveau lus, dans leur propre pays, mais à l’étranger également où l’on est en train de s’arracher à prix d’or les droits d’auteurs des derniers romans de Daniel Kehlmann, Robert Löhr ou Elke Naters. Qu’est-il arrivé à cette génération d’auteurs, qui ont pour la plupart la trentaine aujourd’hui. Réponse de Jutta Willand, des éditions Eichborn.

« Ce sont des auteurs qui aiment raconter des histoires. La plupart d’entre eux ont eu la chance d’avoir des parents qui leur faisaient la lecture avant de dormir. Ils n’ont pas peur d’élaborer des intrigues bien ficelées, et d’écrire dans un style très léger. L’humour est toujours présent dans leurs ouvrages, même s’ils traitent de thèmes très durs issus de la vie quotidienne. »

Un exemple, celui de Daniel Kehlmann, qui avec « Die Vermessung der Welt » - à paraître l’an prochain en français aux Editions Actes Sud sous le titre « Les Arpenteurs du monde » - est en train de battre tous les records de vente. Il est en tous les cas depuis plusieurs semaines en tête des meilleures ventes en Allemagne. C’est l’histoire d’une rencontre fictive, celle du grand naturaliste Alexander von Humboldt et du mathématicien Carl Friedrich Gauß qui se lancent au début du 19e siècle dans de grands voyages pour mieux comprendre le monde et en prendre les mesures. Daniel Kehlmann :

« J’ai voulu écrire ce livre comme un historien l’aurait fait. Un scientifique, qui aurait fait des recherches très poussées sur ses deux personnages principaux, mais qui se serait un peu perdu dans ses travaux et qui commencerait à perdre les pédales. Un historien qui se mettrait à falsifier ses sources, à inventer des anecdotes, mais en gardant toujours le même sérieux, le même pseudo professionnalisme. C’est cela qui fait toute l’ironie du roman. »

La nouvelle génération des auteurs allemands sera très présente au salon du livre de Leipzig qui ouvre ses portes aujourd’hui. Le salon du livre de Leipzig est le petit frère de la grand-messe de Francfort, le plus grand rendez-vous mondial de l’édition qui a lieu chaque année au mois d’octobre. On attend quand même à Leipzig plus de 100 000 visiteurs pour découvrir les nouveautés de printemps de plus de 2000 éditeurs. Côté littérature allemande, on parle beaucoup du dernier livre de Elke Naters « Justyna », l’histoire d’une enfance ratée dans les années 60, et de « Hamit » le journal d’un des très grands de la littérature allemande de l’après-guerre, Walter Kempowski, qui raconte comment il a perçu l’ex-Allemagne de l’Est en 1990, peu après la chute du Mur de Berlin…

  • Date 16.03.2006
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C78U
  • Date 16.03.2006
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C78U
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !