1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Plainte contre Agathon Rwasa

Au Burundi, neuf ans après le massacre de Gatumba, les rescapés réclament toujours justice. Et dans leur collimateur se trouve l'ancien chef rebelle Agathon Rwasa, rentré récemment au pays après trois années d'exil.

Dans la nuit du 12 au 13 août 2004, 166 personnes, des réfugiés congolais banyamulenge ayant fui les combats dans l'Est du Congo entre la rébellion du RCD-Goma et des miliciens Maï-Maï étaient massacrés dans un camp à Gatuma à 13 km à l'est de Bujumbura, la capitale burundaise. 116 autres étaient grièvement blessés. Mais jusque là, on sait très peu de choses sur les auteurs de ce massacre et les rescapés qui ont saisi la justice attendent toujours que la lumière soit faite sur ce qui s'est passé pendant cette nuit d'août 2004. C'est dans ce sens qu'ils auraient porté plainte contre Agathon Rwasa, chef des anciens rebelles des FNL, les Forces nationales de libération. Georges Ibrahim Tounkara a joint Aimé Magera, porte-parole d'Agathon Rwasa.

Écouter l'audio 01:54

« C'est un complot orchestré par le pouvoir burundais » dit le porte-parole d'Agathon Rwasa

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !