Plaie d′argent... | Vu d′Allemagne | DW | 22.12.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Plaie d'argent...

Les journaux allemands parlent aujourd'hui d'argent. Avec le rapport des associations caritatives sur la pauvreté en Allemagne et le prêt, par la BCE, de presque 500 milliards d'euros aux instituts de crédits européens.

default

Mario Draghi, de la BCE, ouvre le robinet à finances

La BCE, la Banque Centrale Européenne, s'avance en terrain miné, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung, avec 500 milliards d'euros sur trois ans pour les banques, soit un an et demi de budget national pour un pays industrialisé comme l'Allemagne. Le plus gros souci de ce raz-de-marée financier n'est pas l'inflation qui menace à l'issue de ces trois ans. C'est le risque que les états européens surendettés ne redressent plus leurs finances et que les banques, déjà fragiles, cèdent sous le poids de leurs propres endettements.

Eurozeichen mit Rost

L'euro pâtit de la crise

Ceux qui croient que cet argent est LA solution pour la crise qui secoue actuellement l'Europe n'ont toujours pas saisi la dimension du problème, insiste die Welt. En Grèce ou au Portugal, le niveau des salaires est trop élevé par rapport à la capacité de concurrence des économies nationales. La remise à niveau ne peut donc pas se faire sans crise et protestations sociales. Et puis, les populations du Nord de l'Europe refusent de plus en plus le transfert de leur richesse vers les états du Sud. Les dirigeants européens n'ont toujours pas réussi à trouver de solution à ce dilemme, malgré une foule de sommets. Avec ces crédits, la BCE ne fait que leur offrir du temps supplémentaire pour enfin trouver une solution.

À propos d'argent, les quotidiens allemands passent de l'autre côté du miroir avec le rapport sur la pauvreté publié hier par la confédération des organismes d'entraide.

Deutschland Symbolbild Sozialexperten warnen vor dramatisch steigender Altersarmut

L'Occident aussi connaît la pauvreté

Si les statistiques ne mentent pas, suppose la Süddeutsche Zeitung, ce rapport a de quoi inquiéter. Pour autant, les choses ont commencé à changer. En Rhénanie du Nord-Westphalie, l'une des régions allemandes les plus menacées par la pauvreté, le gouvernement régional a mis sur pieds un train de mesures financières pour aider les communes en difficultés. Et de nombreuses entreprises allemandes de rang international ont réalisé qu'elles devaient elles aussi faire quelque chose dans ce domaine.

Pour Die tageszeitung : « Avec 14 % de la population vivant dans la pauvreté, à savoir disposant de moins de 60 % du revenu moyen, la croissance économique se suffit pas à lutter contre la pauvreté. » Le rapport recale la politique fédérale et considère qu'elle est plus adaptée à accentuer ce problème qu'à le résoudre. Selon la confédération des organismes d'entraide, Berlin devrait investir 20 milliards d'euros dans le système social et dans l'éducation pour combattre efficacement la pauvreté, conclut le quotidien de Berlin.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Philippe Pognan

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !