1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Peut-on encore sauver la planète ?

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) a publié vendredi un rapport alarmant, qui prédit que la température de la planète va continuer à augmenter, de même que le niveau de la mer.

Le Giec met en garde contre l’'élévation du niveau des océans et l'accélération de la fonte des glaciers

Le Giec met en garde contre l’'élévation du niveau des océans et l'accélération de la fonte des glaciers

Die tageszeitung annonce à ses lecteurs deux mauvaises nouvelles. La première, c'est que toutes les données du rapport montrent que le changement climatique continue à progresser. La seconde mauvaise nouvelle, c'est qu'il ne va entrainer quasiment aucune décision concrète. C'est complètement absurde, écrit le journal, y a-t-il plus important pour nous, mieux étudié par les scientifiques et plus profitable que la lutte contre le changement climatique ? Et pourtant, on lui accorde désormais la même priorité qu'au souhait d'un monde sans armes nucléaires : ce serait vraiment formidable. Mais ce n'est pour le moment pas à l'ordre du jour.

Pour la Frankfurter Rundschau, la situation est très préoccupante, car le fossé se creuse de plus en plus entre les connaissances scientifiques et les décisions politiques. Depuis la débâcle de la conférence sur le climat de Copenhague en 2009, l'objectif de limiter à 2 degrés Celsius le réchauffement de la planète est quasiment impossible à atteindre.

En Allemagne, les centrales thermiques au lignite sont les plus néfastes pour le climat

En Allemagne, les centrales thermiques au lignite sont les plus néfastes pour le climat

Mais ce n'est pas la faute du Giec, qui peut seulement souligner les conséquences de l'inaction politique et indiquer les options qui restent pour s'adapter et lutter contre le changement climatique. Si la classe politique ne prend toujours pas ses conseils au sérieux, elle sera seule responsable.

L'Allemagne s'est officiellement engagée à mettre en œuvre une transition énergétique, rappelle la Mittelbayerische Zeitung. Mais au lieu de continuer à miser sur les énergies renouvelables, on assiste à une renaissance des centrales thermiques au lignite – qui produisent énormément de gaz à effet de serre. Avec cette mesure, la coalition conservatrice-libérale a saboté elle-même ses objectifs de réduction du CO2. Angela Merkel devrait saisir l'occasion que présente ce nouveau rapport pour repenser à son ancien rôle de « chancelière du climat ». Il y a quelques années seulement, on l'avait vue en photo se promener dans les glaces de l'Arctique. Merkel pourrait aujourd'hui montrer qu'il ne s'agissait pas seulement d'une mise en scène destinée aux médias : en présentant un concept digne de ce nom pour la transition énergétique.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !