1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne magazine

Petite histoire du 1er mai

« En mai, fais ce qu'il te plaît », dit le proverbe. À commencer par le premier jour du mois, férié en Allemagne, en Autriche et dans certains cantons suisses. Le 1er mai, c'est la Fête internationale du travail.

default

Le 1er mai 1911 à Dresde. Pour la première fois, la musique est autorisée

En Allemagne, l'histoire du 1er mai remonte à la fin du XIXe siècle et est étroitement liée à celle du mouvement syndicaliste. Le 1er mai 1890, des grèves éclatent un peu partout dans l'empire allemand et des milliers de personnes descendent dans les rues pour des "promenades du mois de mai" et pour réclamer un journée de travail de 9 heures. 1890, c'est aussi l'année de naissance de ce qui s'appelle aujourd'hui la DGB, la Confédération allemande des syndicats. Il faudra cependant attendre 1933 et l'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir pour que le 1er mai soit institutionnalisé et devienne un jour férié légal.

Le procès NSU, rappel des faits

Sauf rebondissement de dernière minute, les yeux du monde entier ou presque vont être braqués à partir de lundi prochain (6 mai) sur la ville de Munich. Non pas pour la Fête de la bière, comme c’est habituellement le cas, mais pour l'ouverture du procès de néonazis qui sont accusés d’avoir assassiné 10 personnes entre 2000 et 2007. Le nom de code de ce groupe terroriste : NSU, pour Nationalsozialistischer Untergrund, en français "Clandestinité national-socialiste". Notre correspondante dans la capitale bavaroise, Isabelle Hartmann, nous explique pourquoi ce procès va faire la Une.

Écouter l'audio 12:29

Petite histoire du 1er mai et le procès NSU, rappel des faits

Audios et vidéos sur le sujet