1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Petit rappel à l'ordre pour le géant allemand

À la une de la presse aujourd'hui, les exportations allemandes dans le collimateur de l'Union européenne. Bruxelles reproche à Berlin d'afficher des excédents défavorables aux exportations des autres pays européens.

Les excédents commerciaux de l'Allemagne inquiète Bruxelles

Les excédents commerciaux de l'Allemagne inquiète Bruxelles

Jalousie dangereuse, écrit Die Welt qui voit d'un très mauvais œil les critiques de Bruxelles. Même pour les économistes, il est difficile ne pas tomber dans le piège des envieux, estime le journal. Certains d'entre eux s'attaquent aux excédents de l'Allemagne comme si cette nation de tradition industrielle ne méritait pas les fruits de son succès. Selon eux, l'Allemagne serait tellement égoïste et gourmande qu'elle aimerait se manger le gros gâteau de l'économie mondiale à elle toute seule. L'argumentation de la Commission européenne tombe aussi bas que celles des pays du sud de l'Europe qui préfèrent se concentrer sur l'affaiblissement des forts plutôt que sur le renforcement des faibles, juge le quotidien.

Petit rappel à l'ordre pour le géant allemand, titre de son côté la tageszeitung. Même si depuis de nombreuses années déjà, l'Allemagne passe à côté des directives européennes dans le domaine de ses excédents commerciaux, il aura fallu attendre aujourd'hui pour que la Commission européenne daigne enfin ouvrir une enquête sur le sujet. Il est clair comme de l'eau de roche que les excédents allemands sont co-responsables des déficits dans les pays du sud de l'Europe. L'Allemagne n'est pas un modèle pour la zone euro, au contraire le pays se redresse sur le dos des États en crise. Mais face à cette situation, le commissaire européen aux Affaires économiques Oli Rehn n'ose même pas prononcer le mot « sanction », commente le journal.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung, elle, rappelle que le reproche émis par Bruxelles ne date pas d'aujourd'hui. Cela fait longtemps que l'Allemagne est critiquée pour sa possible contribution aux déséquilibres dans l'économie mondiale et au sein de l'Union européenne.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso s'en est pris aux excédents commerciaux de l'Allemagne

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso s'en est pris aux excédents commerciaux de l'Allemagne

Sur le podium, minute après minute, le président de la Commission européenne, d'habitude si éloquent, avait l'air de moins en moins à l'aise, raconte la Süddeutsche Zeitung. Sur une heure de conférence de presse, José Manuel Barroso a passé près de trois quart d'heure à argumenter les critiques de Bruxelles à l'égard des excédents allemands, avant de finir par s'excuser au nom de la Commission pour avoir osé lever la voix contre l'Allemagne, petit premier de la classe en Europe.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !