Perpétuité pour un bourreau khmer | International | DW | 03.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Perpétuité pour un bourreau khmer

Douch, le chef de la prison de Pnom-Penh sous le régime des Khmers rouges au Cambodge, a été condamné en appel à la perpétuité. Un verdict important rendu sur les massacres commis entre 1975 et 1979.

In this photo released by the Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia, former Khmer Rouge S-21 prison commander Kaing Guek Eav, also known as Duch, sits in the courtroom for a session of U.N.-backed tribunal in Phnom Penh, Cambodia, as the court gives verdict on appeal filed by Duch against his conviction Friday, Feb. 3, 2012. Duch was sentenced last July to 35 years in prison for war crimes and crimes against humanity during the killing fields regime of the 1970s. (Foto:Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia, Nhet Sok Heng/AP/dapd) EDITORIAL USE ONLY

Douch était le chef de la sinistre prison S21, dans la capitale cambodgienne

C'est le premier verdict définitif dans une série de procès engagé devant le tribunal parrainé par l'ONU Douch était le chef de la prison S21, dans la capitale cambodgienne, où 15 000 personnes ont été torturées et exécutées.

Parmi elles, se trouvaient peut-être l'ancien président de l'Assemblée nationale, Ung Boun Hor, livré en avril 1975 par la France aux Khmers Rouges.

Près de quarante ans plus tard, sa veuve, Billon Ung Boun Hor, nous a livré sa réaction après la condamnation de Douch. Elle est interrogée par Jean-Michel Bos.

Edition : Sandrine Blanchard

Écouter l'audio 02:03

Ecoutez l'interview avec Billon Ung Boun Hor

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !